Le gouvernement ontarien a remis une subvention de 200 000 $ à l'Équipe d'enquête sur les crimes haineux et l'extrémisme, dont une partie est destinée au service de police d'Ottawa.

Mis à jour le 23 juill. 2008
Dominique La Haye

Le gouvernement ontarien a remis une subvention de 200 000 $ à l'Équipe d'enquête sur les crimes haineux et l'extrémisme, dont une partie est destinée au service de police d'Ottawa.

Le financement renouvelé permettra l'expansion de l'équipe d'enquête de 11 à 13 services de police en Ontario. Le financement soutiendra aussi la collecte de renseignements et la formation des agents de première ligne et la sensibilisation du public au problème des crimes haineux à Ottawa.

L'Équipe d'enquête est un réseau de services de police qui fournissent des renseignements coordonnés et un soutien d'enquête spécialisé sur des questions relatives à la propagande haineuse, la promotion du génocide, les crimes motivés par la haine et l'extrémisme criminel.

Selon les données de la province, en 2006, environ 6 crimes haineux sur 10 étaient motivés soient par la race soit par l'origine ethnique.

Autre subvention

Le Collège de police de l'Ontario recevra aussi 50 000 $ pour élaborer un programme de lutte contre les crimes haineux et de sensibilisation des policiers.

"Je suis ravi de savoir que les Services policiers d'Ottawa continueront d'oeuvrer au sein de l'Équipe d'enquête sur les crimes haineux et l'extrémisme afin d'assurer les droits et la sécurité des résidantes et résidants d'Ottawa", indique le député d'Ottawa-Centre et adjoint parlementaire du ministre de la Sécurité communautaire et des services correctionnels, Yasir Naqvi.

L'Équipe d'enquête a été créée en 2003 comme projet-pilote avec des agents de plusieurs municipalités dont Guelph, Hamilton, London, Ottawa et Waterloo. En 2005 et 2007, le réseau a englobé Toronto, Oxford et Durham, Halton ainsi que les régions de York et Peel. Le réseau est maintenant élargi pour englober Stratford et Brantford.

dlahaye@ledroit.com