• Accueil > 
  • Sports > 
  • Tennis 
  • > Djokovic-Murray, une première en finale à Roland-Garros 

Djokovic-Murray, une première en finale à Roland-Garros

Novak Djokovic et Andy Murray... (Photos Reuters)

Agrandir

Novak Djokovic et Andy Murray

Photos Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Paris

Novak Djokovic et Andy Murray s'affronteront dimanche en finale de Roland-Garros: ce sera leur septième duel dans le match décisif d'un Grand Chelem, mais leur premier pour le titre à Paris.

Le Britannique a rejoint le Serbe en éliminant le tenant du titre, le Suisse Stanislas Wawrinka, en quatre sets 6-4, 6-2, 4-6, 6-2, vendredi sur le Central, en jouant «l'un de ses meilleurs matchs sur terre battue».

Le numéro 1 mondial, âgé de 29 ans, a balayé le jeune Autrichien Dominic Thiem, de sept ans son cadet, en trois manches 6-2, 6-1, 6-4 en 1 h 48 min sur le court Suzanne-Lenglen en faisant lui son «meilleur match de la saison».

Djokovic, à la recherche du dernier titre majeur manquant à son palmarès, sera favori après trois échecs en finale (2012, 2014, 2015). Il mène 23-10 dans leurs duels et 4-2 en finale de Grand Chelem. Mais le pronostic n'est plus aussi facile à établir depuis la victoire de Murray sur Djokovic en finale du tournoi de Rome (6-3, 6-3). Avant ce match, le Serbe avait gagné 12 fois en 13 matchs.

Le premier Britannique depuis 1937

Murray jouera sa première finale à Roland-Garros et sa dixième en Grand Chelem (7 défaites, 2 victoires). Il avait perdu trois fois en demi-finales à Paris.

Vendredi, il a renversé la tendance contre Wawrinka qui l'avait battu lors de leurs trois derniers duels entre 2013 et 2015.

Il est le premier Britannique en finale de Roland-Garros depuis la défaite de Bunny Austin en 1937.

L'Écossais, âgé de 29 ans, a confirmé sa montée en puissance. Il n'a guère laissé de chance au tenant du titre. Indébordable en défense, il a laissé Wawrinka prendre les risques du fond du court et faire les coups gagnants (41 à 25), et aussi les fautes directes (43 à 22). Il a usé le Suisse avec de remarquables amorties.

Le Suisse a entretenu le suspense en grappillant la troisième manche sur la première balle de bris qu'il se procurait depuis près de deux sets. Mais Murray a immédiatement repris l'ascendant en breakant dès le début du quatrième, pour ne plus être rejoint. La balle de match a été jouée au bout de 2 h 35 min.

Dans l'autre demi-finale, Djokovic s'est montré intraitable avec Thiem, 15e mondial, écrasé en trois sets (6-2, 6-1, 6-4), pour accéder à la finale de Roland-Garros pour la quatrième fois.

Le champion serbe, qui a gagné tous les trophées majeurs en plusieurs fois sauf Roland-Garros, a survolé cette partie, la plus aboutie pour lui depuis le début de la quinzaine.

Les jeux ont vite défilé en faveur du Serbe qui n'a commis que très peu de fautes directes (15 contre 34) et a fait peser une incessante pression sur le service adverse par ses retours fulgurants. L'Autrichien, révélation du tournoi, jouait sa première demi-finale en Grand Chelem.

Le seul coup de moins bien du Serbe est survenu au début du troisième acte où Thiem a mené 3 jeux à 0, mais le suspense n'a été que de courte durée.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer