Bon départ pour Vasek Pospisil à Washington

Vasek Pospisil... (PHOTO STEFAN WERMUTH, REUTERS)

Agrandir

Vasek Pospisil

PHOTO STEFAN WERMUTH, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Washington

Le Canadien Vasek Pospisil a amorcé avec aplomb l'Omnium Citi de Washington, défaisant l'Américain Donald Young en deux manches, 7-5, 6-3 mardi soir.

Pospisil, 49e joueur mondial et 12e tête de série, a réalisé pas moins de 11 as et n'a commis qu'une seule double faute face au 75e joueur mondial. Il a dominé son service à un point tel que Young n'a profité d'aucune balle de bris. De son côté, Pospisil a réalisé un bris de service lors du 12e jeu de la manche initiale, et un autre lors du quatrième jeu du deuxième set.

En fin de soirée, le finaliste des Internationaux des États-Unis en 2014 Kei Nishikori a atteint le troisième tour en venant à bout de James Duckworth 6-7 (8), 6-1, 6-4. Il s'agissait pour Nishikori d'un premier match depuis son retrait lors du deuxième tour à Wimbledon, il y a plus d'un mois, en raison d'un problème au mollet gauche.

Dans d'autres matchs chez les hommes, Steve Johnson a pris la mesure de Lukas Lacko, 7-5, 6-3, tandis que Marcos Baghdatis s'est retiré en raison d'une blessure à l'aine.

Par ailleurs, la dernière tournée nord-américaine de l'Australien Lleyton Hewitt s'est amorcée avec une victoire de 6-3, 6-4 contre son compatriote John-Patrick Smith, Âgé de 34 ans, Hewitt, un ancien numéro un mondial et vainqueur de deux tournois du Grand Chelem, a déjà annoncé son intention de prendre sa retraite après les Internationaux d'Australie de 2016.

La session de soirée a été retardée pendant environ une heure à cause de la pluie, incluant le match de Pospisil.

Après une journée de congé mercredi, Pospisil devrait reprendre le collier jeudi alors qu'il se mesurera au vainqueur du duel entre l'Américain John Isner, huitième tête de série, et le Dominicain Victor Estrella Burgos, qui doit être joué mercredi.

Une étape pour Stosur

Plus tôt mardi, chez les dames, Samantha Stosur a signé la 500e victoire de sa carrière en simple et s'est qualifiée pour le second tour, après avoir éliminé la Française Kristina Mladenovic 6-2, 6-2.

L'Australienne de 31 ans, gagnante des Internationaux des États-Unis en 2011, est devenue la septième joueuse active à atteindre ce plateau - qui inclut les matchs gagnés sur les circuits de la WTA, de l'ITF, entre autres - tout en ayant récolté au moins un titre à un tournoi du Grand Chelem.

«J'imagine que ça donne une bonne idée de l'âge que j'ai», a lancé la deuxième tête de série, après avoir mis fin au duel en remportant son service sans concéder un seul point à sa rivale, incluant un as chronométré à 187 km/h en guise de balle de match.

Pour souligner l'occasion, les organisateurs lui ont présenté un gâteau blanc, décoré d'une balle de tennis, sur lequel était écrit le message «Félicitations pour votre 500e».

Stosur présente une fiche en carrière de 500 victoires et 336 défaites, pour un taux d'efficacité de ,598. Lorsqu'elle a été invitée à choisir un triomphe plus important que les autres, Stosur s'est grattée la tête et a lancé, à la blague: «Peut-être la finale des Internationaux des États-Unis?», faisant allusion à sa victoire contre l'Américaine Serena Williams il y a quatre ans.

Et lorsque questionnée sur le prochain objectif à atteindre, elle a répondu : «Allons-y pour la 501e demain». Elle affrontera alors l'Américaine Irina Falconi.

Dans d'autres matchs du tableau féminin, l'Américaine Christina McHale a causé une surprise en défaisant sa compatriote CoCo Vandeweghe, septième tête de série, 6-2, 4-6. 6-4. La favorite du tournoi, Ekaterina Makarova, a vaincu Alison Van Uytvanck, 7-5, 7-5.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer