Raonic et Pospisil accèdent au troisième tour

Milos Raonic a salué la foule après avoir... (PHOTO LEE JIN-MAN, ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

Milos Raonic a salué la foule après avoir vaincu l'Américain Donald Young en trois manches, jeudi.

PHOTO LEE JIN-MAN, ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bill Scott
La Presse Canadienne
Melbourne, Australie

Les Canadiens Milos Raonic et Vasek Pospisil ont atteint le troisième tour des Internationaux de tennis d'Australie, jeudi, à Melbourne.

Dans un match chaudement disputé qui a duré 3 heures et 35 minutes, Pospisil a vaincu la 64e raquette au monde, l'Italien Paolo Lorenzi, en des manches de 6-7 (3), 7-6 (4), 6-3 et 6-4.

Raonic, huitième favori du tournoi, a lui aussi accédé au troisième tour en disposant de l'Américain Donald Young, 6-4, 7-6 et 6-3. Le Canadien originaire de Thornhill, en Ontario, a décoché 17 as et réussi 44 coups gagnants, en plus de réaliser deux bris. Raonic a aussi porté sa série de victoires contre des joueurs Américains à 12 matchs.

«J'ai bien servi, et mon jeu a progressé au fur et à mesure que le match avançait, a dit Raonic. J'ai été beaucoup plus agressif que lors de mon match de premier tour. C'est un pas en avant.

«J'ai travaillé très fort, je crois. C'est que j'essaie de respecter mon plan de match à la lettre. Et de ne pas y déroger.»

Raonic affrontera maintenant l'Allemand Benjamin Becker, 41e joueur mondial, qui a surmonté un déficit de deux sets pour venir à bout de l'Australien Lleyton Hewitt 2-6, 1-6, 6-3, 6-4 et 6-2.

En cinq participations, Raonic n'a jamais été éliminé avant le troisième tour à Melbourne.

Pour sa part, Pospisil, qui a égalé son meilleur résultat en carrière dans un tournoi du Grand Chelem, avait gagné un match en cinq sets mardi et disputé un match de double le lendemain. Il a confié qu'il a dû se battre contre les éléments afin de venir à bout de Lorenzi.

«Je ne me sentais pas très bien. Ce fut difficile, a-t-il reconnu. C'était beaucoup plus humide que ce que je croyais. Mon adversaire était coriace et les conditions de jeu difficiles. Mais j'ai trouvé une façon de l'emporter.

«Je ne me sentais pas aussi bien que j'aurais voulu, et je n'avais pas toute la puissance souhaitée.»

Pospisil a poursuivi sa route avec 22 as, en dépit de l'intervention des thérapeutes pour soigner des blessures à une jambe et au dos.

L'athlète de Vernon en Colombie-Britannique, 60e mondial, a fait appel à un soigneur deux fois pendant le match, semblant ennuyé par un problème au bas du corps ou au dos.

«J'ai ressenti de la douleur à une hanche pendant quelques jeux, a-t-il dit. J'avais aussi un petit problème récurrent au dos - un muscle qui m'ennuis à l'occasion depuis quelques semaines. Mais rien de grave, rien qui puisse me forcer à abandonner.»

Au troisième tour, Pospisil retrouvera l'Espagnol Guillermo Garcia-Lopez, 37e raquette mondiale - un joueur qu'il n'a jamais croisé auparavant.

«C'est une belle opportunité pour chacun d'entre nous, a mentionné le Canadien. C'est tout un joueur, qui a beaucoup d'expérience. C'est mieux de l'affronter, lui, que plusieurs autres gars au troisième tour d'un tournoi du Grand Chelem.»

Dans les compétitions en double, le Canadien Daniel Nestor et son partenaire indien Rohan Bopanna ont défait le Chypriote Marcos Baghdatis et l'Australien Marinko Matosevic 7-6 (2), 7-5 dans un match de premier tour.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer