Mariage princier: le père de Meghan Markle n'y sera pas

Meghan Markle... (Photo Adrian Dennis, archives Agence France-Presse)

Agrandir

Meghan Markle

Photo Adrian Dennis, archives Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alice Ritchie, Édouard Guihaire
Agence France-Presse
Windsor et Londres

À trois jours du mariage princier, le père de Meghan Markle a affirmé à un média américain qu'il ne pourrait pas assister aux noces de sa fille et du prince Harry, car il dit devoir subir une opération au coeur mercredi.

Les médecins vont «déboucher» des artères, «réparer les dégâts et installer une endoprothèse là où il le faudra», a confié Thomas Markle, 73 ans, au site spécialisé dans les informations sur les célébrités TMZ.

«Thomas Markle ne va donc pas mener sa fille vers l'autel samedi et il ne se rendra pas en Angleterre», écrit TMZ.

Cette annonce fait suite à une période d'interrogations quant à la présence de M. Markle au mariage, qui ont quelque peu enrayé la communication parfaitement rodée de la famille royale. Cette dernière ne répondait plus aux sollicitations mardi.

La mère de Meghan Markle, Doria Ragland, 61 ans, devrait elle être bien présente lors de la cérémonie et pourrait conduire sa fille à l'autel selon plusieurs médias.

Tout avait commencé lundi soir après un article de TMZ, déjà, affirmant que le père de la promise avait décidé de ne pas venir à la noce, le 19 mai, pour ne pas embarrasser sa fille après s'être mis en scène dans des photos vendues aux paparazzi.

Mais selon lui, Meghan avait assuré ne pas lui en vouloir. C'était «stupide» de faire ces photos, a-t-il reconnu auprès de TMZ, ajoutant: «Bien sûr, je la conduirai à l'autel. C'est un moment historique. Je voudrais faire partie de l'histoire».

Mais il a ensuite déclaré à TMZ avoir été hospitalisé à la suite d'intenses douleurs à la poitrine, et qu'il ne se rendrait en Angleterre qu'avec le feu vert de ses médecins.

Le septuagénaire avait précisé que ces derniers l'avaient prévenu que son coeur était «gravement endommagé» après un infarctus il y a une semaine.

«Je déteste l'idée de manquer un des plus grands moments de l'histoire et de ne pas pouvoir mener ma fille à l'autel», avait-il déclaré, soulignant que l'ex-actrice américaine avait tenté de lui téléphoner lundi et lui avait envoyé des SMS s'inquiétant de sa santé.

«Situation difficile»

Un porte-parole du palais de Kensington, résidence officielle du prince Harry, s'était contenté lundi soir de demander «compréhension» et «respect» dans cette «situation difficile». Mais il avait refusé d'indiquer si Thomas Markle serait présent au mariage.

Les images de Thomas Markle, qui se seraient vendu 100 000 dollars à travers le monde selon le tabloïd Daily Mirror, le montrent en train de se préparer au mariage. Le septuagénaire consulte des photos du couple, un jeune homme prend ses mesures pour un costume: autant de clichés qui semblent être pris sur le vif, mais sont en fait mis en scène.

La demi-soeur de Meghan, Samantha Grant, s'est attribué la responsabilité de l'incident: «Les médias donnaient injustement une mauvaise image de lui donc j'ai suggéré qu'il fasse des photos positives», a-t-elle tweeté. «Ce n'était pas pour l'argent».

Elle a également expliqué sur la chaîne ITV que cet homme habitué à une vie «calme» et «paisible» avait été pris de panique en raison de la pression exercée par les paparazzi.

Il lui est arrivé d'être suivi par «sept ou huit voitures» et certains ont même «loué une maison» à côté de son domicile au Mexique, a-t-elle dit. «Il ne peut pas ouvrir les volets, il ne peut aller nulle part sans être suivi, c'est atroce».

La famille débarque

Thomas Markle devait arriver au Royaume-Uni cette semaine, pour faire la connaissance de la famille de Harry, dont la reine Élisabeth II, avant le mariage. Selon TMZ, ses graves douleurs à la poitrine ont été alimentées par les tensions au sein de sa famille. Le demi-frère et la demi-soeur de Meghan Markle, avec qui elle n'a plus de liens, s'en sont en effet pris à elle, déçus de ne pas être invités à la noce.

Une majorité de Britanniques semblait toutefois bien loin de ces préoccupations: selon un sondage YouGov publié mardi, 66 % ne sont pas intéressés par le mariage du fils de la princesse Diana, 33 ans, et de l'Américaine de 36 ans.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer