Attentats en Égypte: le pape maintient sa visite fin avril

Le pape François se rendra au Caire fin... (AFP)

Agrandir

Le pape François se rendra au Caire fin avril pour dialoguer en particulier avec le grand imam de la mosquée d'Al-Azhar, cheikh Ahmed al-Tayeb, l'un des plus grands représentants de l'islam sunnite.

AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
CITÉ DU VATICAN

Le pape maintiendra son voyage en Égypte prévu fin avril, après les attentats dimanche contre deux églises coptes du pays qui ont fait 44 morts, a souligné le numéro trois du Vatican dans un entretien paru lundi.

«Il ne fait aucun doute que le Saint-Père maintiendra sa proposition de se rendre en Égypte» les 28 et 29 avril prochains, a déclaré Mgr Angelo Becciu, numéro trois du Vatican, dans un entretien avec le Corriere della Sera.

«Ce qui est arrivé provoque du désordre et une grande souffrance, mais cela ne peut empêcher le déroulement de la mission de paix du pape», a-t-il ajouté, à propos d'un déplacement dont le logo choisi est «le pape de la paix dans l'Égypte de la paix».

Les deux attentats constituent «une attaque au dialogue, à la paix» et aussi «un message indirect à qui gouverne le pays, contre la minorité chrétienne qui a trouvé d'une certaine manière plus de liberté ces derniers temps», a estimé Mgr Becciu, qui se rendra aussi en Égypte à la fin du mois.

«L'Égypte nous a assuré que tout se passera pour le mieux, nous partons donc confiants», a-t-il ajouté, commentant les risques pour la sécurité du pape alors que l'Égypte va appliquer l'état d'urgence.

«Le pape argentin a toujours refusé d'associer l'islam en tant que tel au terrorisme», a-t-il ajouté. «Et cela lui a valu la reconnaissance des musulmans, pour l'honnêteté de ses positions», a encore affirmé Mgr Becciu.

Le pape François se rendra au Caire pour dialoguer en particulier avec le grand imam de la mosquée d'Al-Azhar, cheikh Ahmed al-Tayeb, l'un des plus grands représentants de l'islam sunnite.

«Le dialogue islamo-chrétien a besoin de cette normalisation des relations entre le Saint-Siège et l'Université Al-Azhar», a estimé pour sa part le cardinal français Jean-Louis Tauran, infatigable promoteur du dialogue entre l'Église et l'islam, lors d'une rencontre lundi avec des journalistes français.

«Le mot qui m'est venu en tête c'est abjection», a-t-il réagi à propos des attentats. «On sombre dans un abîme et il n'y a aucune philosophie, aucune religion qui puisse justifier des choses aussi terribles».

Le message du pape en Égypte visera a dire que «chrétiens et musulmans peuvent vivre ensemble dans la mesure où tous sont des citoyens», a-t-il ajouté.

Le pape a réagi dimanche au double attentat alors qu'il célébrait la messe des Rameaux sur la place Saint-Pierre de Rome. Il a alors demandé de prier pour les victimes et a exprimé ses condoléances au pape copte orthodoxe Tawadros II, à l'Église copte et à toute la nation égyptienne.

«Que le Seigneur convertisse les coeurs de ceux qui sèment la terreur, la violence et la mort et aussi le coeur de ceux qui fabriquent les armes et en font commerce», a conclu le pape argentin.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer