L'OTAN confirme une réunion le 31 mars

Le quartier général de l'OTAN, à Bruxelles... (PHOTO OLIVIER MATTHYS, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

Le quartier général de l'OTAN, à Bruxelles

PHOTO OLIVIER MATTHYS, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
BRUXELLES

L'OTAN a confirmé lundi la tenue le 31 mars d'une réunion entre ministres des Affaires étrangères de l'Alliance, avec la présence très attendue du Secrétaire d'État américain Rex Tillerson.

« La rencontre des ministres des Affaires étrangères de l'OTAN est avancée au 31 mars », a expliqué sur Twitter la porte-parole de l'Alliance, Oana Lungescu.

Le chef de la diplomatie américaine avait annoncé sa venue vendredi à Bruxelles, mais le changement de calendrier pour cette réunion initialement prévue les 5 et 6 avril n'avait pas encore été officialisé par l'OTAN.

L'annonce initiale par le département d'État américain de l'absence de Rex Tillerson début avril, remplacé par son sous-secrétaire Thomas Shannon, pour cette première réunion des chefs de la diplomatie depuis la prise de fonction de Donald Trump, avait été reçue avec inquiétude en Europe comme aux États-Unis.

Le changement de date a nécessité des ajustements de la part des autres participants. Ainsi le Britannique Boris Johnson a dû reporter un voyage en Russie, prévu à la fin du mois, pour se rendre à la réunion bruxelloise.

« Le ministre des Affaires étrangères a parlé à [son homologue russe] Lavrov, et a hâte de pouvoir reprogrammer sa visite aussitôt que possible », a déclaré un porte-parole du ministère britannique.

Les détails de la réunion seront annoncés ultérieurement. Ces préparatifs de dernière minute tranchent avec le fonctionnement habituel de l'OTAN, où les réunions, très protocolaires, sont planifiées des semaines à l'avance.

Ce changement de date montre l'importance accordée à la visite de Rex Tillerson au siège de l'OTAN, alors que des doutes planent sur l'engagement de l'administration Trump sur le plan des relations transatlantiques.

Rex Tillerson prévoit par ailleurs de se rendre en Russie en avril, pays dont les relations avec l'OTAN sont glaciales depuis le début du conflit ukrainien en 2014.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer