Poutine n'est pas «entièrement convaincu» par une Europe unie, dit Obama

Le président Obama s'exprimait dans les dernières heures... (Photo AP)

Agrandir

Le président Obama s'exprimait dans les dernières heures d'un voyage en Europe lors duquel il a appelé les dirigeants à l'unité face à la crise économique, migratoire et la menace posée par le groupe djihadiste État islamique.

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Le président américain Barack Obama a estimé lundi que son homologue russe Vladimir Poutine n'est pas «entièrement convaincu» par l'idée d'une Europe unie, dans une interview à la chaîne CBS.

«M. Poutine voit globalement l'OTAN, l'Union européenne et l'unité transatlantique comme une menace envers la puissance russe», a déclaré le président américain lors d'une interview télévisée qui sera diffusée dans son intégralité mardi mais dont des extraits ont été publiés lundi.

«Eh bien, je pense qu'il se trompe à ce propos. Je lui ai indiqué qu'en fait, une Europe forte et unie qui travaille avec une Russie forte et ouverte sur l'extérieur, c'est la bonne solution», a poursuivi M. Obama. «À ce stade, il n'a pas été entièrement convaincu», a-t-il ajouté.

M. Obama est également revenu lors de cet échange, enregistré à Hambourg en Allemagne, sur la crise migratoire qui secoue l'Europe.

«Ce que j'ai dit» aux alliés des États-Unis en Europe, «c'est que cela n'est pas seulement un problème européen», a-t-il poursuivi. «C'est notre problème également».

Mais, a souligné le président Obama, le fait le plus «important» et «stratégique» se trouve dans la «pression» que la question migratoire «met sur les politiques en Europe, à quel point cela fait avancer le nationalisme d'extrême droite, à quel point cela encourage la division de l'unité européenne qui dans certains cas est exploitée par quelqu'un comme M. Poutine».

Le président Obama s'exprimait dans les dernières heures d'un voyage en Europe lors duquel il a appelé les dirigeants à l'unité face à la crise économique, migratoire et la menace posée par le groupe djihadiste État islamique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer