• Accueil > 
  • International > 
  • Europe 
  • > Trump perd sa bataille contre l'installation d'éoliennes au large de son golf écossais 

Trump perd sa bataille contre l'installation d'éoliennes au large de son golf écossais

Donald Trump, à son terrain de golf en... (PHOTO DEREK BLAIR, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Donald Trump, à son terrain de golf en Écosse, en 2010.

PHOTO DEREK BLAIR, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Londres

La Cour suprême britannique a rejeté mercredi le recours du milliardaire américain Donald Trump contre l'installation d'éoliennes au large de son terrain de golf en Écosse.

Le candidat à la primaire républicaine pour la Maison-Blanche contestait une décision de 2013 du gouvernement régional écossais autorisant la construction d'un complexe de onze turbines au large des côtes de l'Aberdeenshire, dans le nord-est de l'Écosse. Soit non loin du domaine acquis par Donald Trump en 2006.

Estimant que ce projet représentait un affront visuel pour son golf, Donald Trump avait porté l'affaire devant les tribunaux. Le recours avait atterri devant la Cour suprême au mois d'octobre.

Un porte-parole de Donald Trump a estimé que la décision était «très regrettable pour les habitants d'Aberdeen et quiconque se préoccupe de l'avenir économique de l'Écosse. (Les éoliennes) vont complètement détruire la si bucolique baie d'Aberdeen et porter atteinte à l'avenir du tourisme dans cette région».

Le ministre écossais de l'Énergie Fergus Ewing s'est lui réjoui de la décision de la Cour suprême, soulignant que le projet, qui doit alimenter 68 000 foyers par an en électricité, était important pour le nord de l'Écosse.

M. Trump a toutefois encore la possibilité de porter l'affaire devant la Cour européenne de justice, ce qu'il a menacé de faire par le passé.

M. Trump a également menacé d'annuler son plan de développer davantage son golf, situé près de Balmedie.

Les relations entre le milliardaire américain, dont la mère était écossaise, et l'Écosse se sont tendues récemment, après ses déclarations appelant à empêcher les musulmans d'entrer aux États-Unis, à la suite de la mort de 14 personnes dans une fusillade à San Bernardino, en Californie.

Le gouvernement local d'Édimbourg a annoncé qu'il lui retirait le titre «d'ambassadeur d'affaires» qu'il occupait depuis 2006 et l'université Robert Gordon (RGU) d'Aberdeen lui a retiré un doctorat honorifique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer