Migrants: feu vert du Parlement hongrois à une clôture avec la Serbie

Des activistes distribuent nourriture et breuvages à des... (PHOTO ZOLTAN BALOGH, ARCHIVES AP)

Agrandir

Des activistes distribuent nourriture et breuvages à des migrants, dans le centre de Budapest, le 2 juillet.

PHOTO ZOLTAN BALOGH, ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
BUDAPEST

Le Parlement hongrois a voté lundi à une large majorité les lois nécessaires à la construction sur les 175 km de la frontière entre la Hongrie et la Serbie d'une clôture destinée à endiguer le flux des réfugiés qui tentent de rejoindre l'Europe de l'Ouest via ces deux pays.

Le Parlement a adopté, par 151 voix contre 41, une série de lois qui rendent possible la mise en place de cette clôture, haute de quatre mètres, annoncée le mois passé par le premier ministre populiste Viktor Orban.

La loi prévoit notamment l'expropriation des terrains se trouvant sur le tracé de la future clôture, sur une largeur de 10 mètres.

La nouvelle législation, effective au 1er août, fusionne par ailleurs les procédures d'examen des demandes d'asile de manière à les rendre plus rapides et à limiter les possibilités de recours.

Le but est de «pouvoir identifier parmi les migrants ceux qui ont vraiment besoin de protection, par rapport à ceux qui sont typiquement des migrants économiques», a expliqué le ministre de l'Intérieur, Sandor Pinter, avant le vote.

«La Hongrie est confrontée à la plus grande pression de migrants de son histoire, ses capacités sont surchargées à hauteur de 130 %», a-t-il souligné.

Aux termes de la nouvelle loi, les migrants pourront être retenus jusqu'à la fin de la procédure les concernant dans des camps provisoires, où leur dossier sera instruit.

Au cours des deux dernières années, la Hongrie est devenue l'un des principaux pays de transit au sein de l'Union européenne pour des migrants qui tentent de rejoindre l'Autriche ou l'Allemagne. La plupart viennent d'Irak, d'Afghanistan, de Syrie et du Kosovo.

L'annonce le mois dernier de la construction de la clôture avait suscité la réprobation de Belgrade et de Bruxelles. Les postes-frontière entre les deux pays continueront de rester ouverts, a souligné Budapest.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer