La compagne de Boris Nemtsov se dit menacée

Après avoir été interrogée par les enquêteurs russes,... (PHOTO VOLODYMYR SHUVAYEV, ACRHIVES AFP)

Agrandir

Après avoir été interrogée par les enquêteurs russes, Ganna Douritska avait été autorisée lundi soir à quitter la Russie pour rentrer chez elle en Ukraine.

PHOTO VOLODYMYR SHUVAYEV, ACRHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
KIEV

La compagne ukrainienne de Boris Nemtsov, qui avait été témoin du meurtre à Moscou de cet opposant russe, a dit subir des menaces depuis son retour en Ukraine, a annoncé vendredi le Parquet général ukrainien, ajoutant avoir donné l'ordre de prendre des mesures pour assurer sa sécurité.

«Le 5 mars 2015, Ganna Douritska, témoin dans l'affaire du meurtre de l'opposant russe Boris Nemstov, s'est rendue au poste de police de Bila Tserkva dans la région de Kiev pour déclarer que des inconnus l'avaient menacée de mort lors de son séjour chez ses parents», selon un communiqué.

«Le procureur général d'Ukraine, Viktor Chokine, a donné l'ordre de prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger la vie et la santé de Ganna Douritska».

Une enquête a été ouverte pour «tentative de meurtre». Aucune autre précision sur les menaces subies par la jeune femme n'a été donnée.

Un porte-parole du Parquet général, Andriy Demartyno, joint par l'AFP, a précisé que des «forces spéciales de la police» allaient assurer sa protection.

Le mannequin de 23 ans se trouvait avec Boris Nemtsov, 55 ans, sur un pont situé à deux pas du Kremlin lorsque ce dernier a été assassiné par balle vendredi soir.

Après avoir été interrogée par les enquêteurs russes, elle avait été autorisée lundi soir à quitter la Russie pour rentrer chez elle en Ukraine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer