Vatican: une ouverture sans précédent aux unions gaies

Le rapport préliminaire reflète non seulement la vision... (PHOTO GREGORIO BORGIA, AP)

Agrandir

Le rapport préliminaire reflète non seulement la vision du pape, qui semble avoir une attitude d'ouverture nouvelle face aux homosexuels, mais aussi celle de catholiques qui ont répondu à un questionnaire durant la préparation du synode.

PHOTO GREGORIO BORGIA, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nicole Winfield
Associated Press
Vatican

L'Église catholique a fait un virage marqué face aux homosexuels, ont dit des groupes de défense après que les évêques eurent affirmé que les gais avaient quelque chose à offrir à l'Église et que leurs unions, quoique moralement problématiques, leur apportaient un précieux soutien.

Dans un rapport préliminaire à mi-chemin d'une rencontre sur la vie de famille au Vatican, les évêques ont aussi affirmé que l'Église devait reconnaître les aspects positifs des unions civiles et même de la cohabitation entre catholiques, dans le but de les attirer vers le mariage à l'église.

>>> Commentez sur le blogue de Richard Hétu

Le rapport résume le débat à huis clos que le pape François a initié pour discuter de sujets familiaux d'actualité comme le mariage, le divorce, l'homosexualité et la contraception. Aucune décision n'a été annoncée, mais le ton du rapport était presque révolutionnaire quant à son acceptation. Il guidera les discussions jusqu'à ce qu'un rapport final soit déposé samedi prochain.

Pour le groupe de défense des personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles et transsexuelles (LGBT) Human Rights Campaign, ce rapport est «un rayon de lumière dans la noirceur» venant d'une Église qui a longtemps nié l'existence d'unions sérieuses entre partenaires gais et lesbiennes.

Des groupes conservateurs ont quant à eux dénoncé ce rapport comme une «trahison» qui ne fera que confondre les catholiques.

Annonçant peut-être le bouleversement qui attend les dirigeants de l'Église, le pape François a décidé tard vendredi d'ajouter six progressistes provenant de quatre continents aux membres du synode pour aider à préparer le rapport final, après que plusieurs conservateurs eurent été élus à différents postes de direction.

Le rapport préliminaire reflète non seulement la vision du pape, qui semble avoir une attitude d'ouverture nouvelle face aux homosexuels, mais aussi celle de catholiques qui ont répondu à un questionnaire durant la préparation du synode. Les résultats du sondage démontraient que les croyants catholiques considéraient désormais que l'enseignement de l'Église sur la contraception et l'homosexualité était dépassé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer