Nouveau rassemblement en hommage à l'otage français tué par des djihadistes

Entre 3000 et 6000 personnes, selon les autorités,... (PHOTO VALERY HACHE, AFP)

Agrandir

Entre 3000 et 6000 personnes, selon les autorités, ont défilé dans les rues de Nice.

PHOTO VALERY HACHE, AFP

Agence France-Presse
NICE

Plusieurs milliers de personnes ont pris part samedi à Nice à un nouveau rassemblement d'hommage à Hervé Gourdel, l'otage français dont la décapitation par un groupe djihadiste algérien a suscité une énorme émotion en France.

Entre 3000 et 6000 personnes, selon les autorités, ont défilé dans les rues de la ville, où résidait ce guide de haute montagne âgé de 55 ans, en brandissant son portrait ou des roses blanches.

En présence de la famille de l'otage, de ses proches, d'élus et de représentants locaux des différents cultes, la marche organisée par la mairie avec l'accord de la famille s'est déroulée dans un silence impressionnant.

Celui-ci n'a été rompu qu'au terme du parcours, pour la lecture d'un court hommage de ses collègues guides, lu par un de ses amis proches avant que la foule n'entame spontanément une «Marseillaise», l'hymne national français.

«Nous garderons de toi l'indélébile visage de l'ami», a déclaré, la voix nouée par l'émotion, Michel Bricola, avec lequel Hervé Gourdel, passionné de montagne, avait fondé un bureau des guides dans le village de St-Martin-Vésubie, dans l'arrière-pays niçois.

La décapitation d'Hervé Gourdel mardi, deux jours après son enlèvement en Algérie par le groupe Jund al-Khilafa, lié à l'organisation État islamique (EI), a bouleversé la France, où les drapeaux ont été mis en berne pour trois jours jusqu'à dimanche.

De nombreuses manifestations d'hommage se sont multipliées dans le pays, notamment de la communauté musulmane, la plus importante d'Europe (5 millions de personnes).

«Nous, musulmans de France, disons halte à la barbarie», a lancé vendredi le président du Conseil français du culte musulman, Dalil Boubakeur, devant des centaines de personnes rassemblées devant la Grande Mosquée de Paris.

D'autres hommages à Hervé Gourdel sont prévus au cours du week-end et des jours prochains, notamment un «rassemblement républicain» à l'appel de partis de gauche, de syndicats et d'associations antiracistes.

À Lyon, le recteur de la Grande Mosquée souhaite organiser un grand rassemblement interreligieux mercredi prochain «pour s'opposer à la violence quelle qu'elle soit.»

Silencieuse depuis le drame, la famille d'Hervé Gourdel a simplement appelé à ce que les hommages se déroulent «dans la dignité et la retenue», récusant «les paroles haineuses, provocatrices et politiques, qu'elles viennent de n'importe quel bord».




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer