Le petit Ashya King pourra être soigné à Prague

Les parents du petit Ashya, Brett et Naghemeh,... (PHOTO CRISTINA QUICLER, AFP)

Agrandir

Les parents du petit Ashya, Brett et Naghemeh, répondent aux questions des journalistes, à Séville, en Espagne, le 3 septembre.

PHOTO CRISTINA QUICLER, AFP

Agence France-Presse
LONDRES

Un juge de la Haute Cour de Londres a «autorisé» vendredi le petit Ashya King, atteint d'une tumeur au cerveau et hospitalisé à Malaga (sud de l'Espagne), à «être emmené à Prague» pour y être soigné, a indiqué un porte-parole.

«Il y a eu une audience cet après-midi et le juge a déclaré qu'il autorisait Ashya à être emmené à Prague» pour être soigné, a déclaré à l'AFP Michael Duncan, un porte-parole des cours et tribunaux de justice.

«La tutelle de la cour le concernant cessera à son arrivée à l'hôpital» de Prague, a-t-il précisé.

Ashya King, âgé de cinq ans, était placé depuis la semaine dernière sous la tutelle d'un juge britannique après que ses parents ont fait sortir l'enfant le 28 août d'un hôpital de Southampton, dans le sud de l'Angleterre, contre avis médical.

Ils avaient affirmé qu'ils souhaitaient aller vendre l'appartement qu'ils possèdent dans le sud de l'Espagne pour lui payer un traitement alternatif à l'étranger, indisponible dans l'hôpital de Southampton.

Mais alertée par l'hôpital, la police du Hampshire avait entamé jeudi 28 août une chasse à l'homme à travers l'Europe et lancé un mandat d'arrêt, assurant que la vie du petit garçon était en danger.

Arrêtés samedi en Espagne, Brett King et son épouse Naghemeh ont été libérés mardi soir d'une prison près de Madrid. Ils sont depuis mercredi au chevet de leur fils à l'hôpital de Malaga, dans le sud de l'Espagne.

Un centre médical pragois spécialisé dans la protonthérapie a proposé vendredi de dépêcher un avion sanitaire pour transporter l'enfant à Prague.

La protonthérapie (une technique de radiothérapie visant à détruire les cellules cancéreuses en les irradiant avec un faisceau de particules) coûte en République tchèque environ 1,8 million de couronnes (environ 91 000 $), sensiblement moins qu'aux États-Unis (environ 152 000 $), selon ce centre médical, le Proton Therapy Center (PTC).




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer