Un tireur tue trois personnes et en blesse deux en Suisse

Partager

Sur le même thème

Agence France-Presse
Genève

Un homme a tué par balle trois personnes et en a blessé deux mercredi soir dans le village de Daillon, dans le canton du Valais en Suisse, a indiqué la police qui a arrêté le tireur après l'avoir blessé.

«Trois victimes sont décédées sur les lieux. Deux autres personnes ont été blessées et hospitalisées», explique la police cantonale suisse dans un communiqué publié dans la nuit de mercredi à jeudi.

L'identité du tueur, qui est lui aussi hospitalisé, n'a pas été publiée par les enquêteurs. Ses motivations n'étaient pas connues dans l'immédiat.

Mercredi soir, «vers 14h50 (heure de l'Est), la centrale de la Police cantonale a été alertée qu'un individu tirait sur des habitants du village de Daillon/Conthey», près de la ville de Sion, selon le communiqué.

L'annonce faisait mention de «plusieurs personnes blessées gisant à terre», ajoute le texte.

Les patrouilles de la police cantonale valaisanne, accompagnées des unités spéciales du canton, «sont immédiatement intervenues sur place et ont neutralisé l'auteur présumé», précisent les enquêteurs.

Lors de l'intervention, l'auteur présumé a menacé la police qui a dû faire feu et le blesser pour le neutraliser.

«Il y a eu un échange de coups de feu puisqu'il menaçait les agents de la police. Il a été touché et blessé», a raconté à l'AFP un porte-parole de la police cantonale, Jean-Marie Bornet.

«Il est hospitalisé», a-t-il ajouté. Aucun policier n'a été blessé.

La Procureure du Valais central s'est rendue sur les lieux. Une instruction a été ouverte.

Selon le site internet 20 minutes.ch, le tireur était muni d'un fusil d'assaut.

Il s'agirait d'un habitant du village ayant une trentaine d'années et qui aurait été alcoolisé au moment des faits, indique 20 minutes.ch, citant la copropriétaire du restaurant la Channe d'Or à Daillon.

«Il était passé à la Channe d'Or plus tôt dans la soirée. Il avait beaucoup bu», affirme ainsi la restauratrice, Marie-Paule Udry.

En Suisse, où les hommes peuvent conserver leurs armes à la maison en dehors des périodes de service militaire, la loi sur les armes autorise par ailleurs tout Suisse de plus de 18 ans à posséder des armes, sous certaines conditions.

Le ministère de la Défense estime que quelque deux millions d'armes à feu circulent ainsi dans des mains privées dans la Confédération (8 millions d'habitants). Mais les autorités considèrent que 240 000 armes ne sont pas enregistrées.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer