Les séparatistes prorusses libèrent deux Américains détenus pour «espionnage»

Le conflit entre rebelles prorusses et forces de... (PHOTO ALEKSEI FILIPPOV, AFP)

Agrandir

Le conflit entre rebelles prorusses et forces de Kiev dans l'Est de l'Ukraine a fait plus de 6100 morts en plus d'un an.

PHOTO ALEKSEI FILIPPOV, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ukraine
Ukraine

Née en novembre de la volte-face du pouvoir, qui a renoncé à un rapprochement avec l'UE pour signer un accord avec Moscou, la contestation ukrainienne s'est depuis muée en révolte contre le président Ianoukovitch. Une crise qui plonge l'Ukraine au bord de la guerre civile, alors que les affrontements entre opposants et forces de l'ordre ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés. »

Sur le même thème

Agence France-Presse
DONETSK

Deux Américains membres d'une ONG opérant dans l'est séparatiste de l'Ukraine ont été libérés par les rebelles prorusses après avoir été détenus pour «espionnage», a annoncé samedi le responsable séparatiste Alexandre Zakhartchenko.

«Nous avons libéré deux Américains arrêtés plus tôt. L'un d'entre eux est un agent de la CIA, l'autre a été enrôlé» par l'organisation, a déclaré M. Zakhartchenko devant la presse sans donner plus de détails.

Quelques heures auparavant, l'ONG International Rescue Committee (IRC) avait annoncé la libération de deux de ses responsables après dix jours de détention à Donetsk.

Le directeur de l'ONG David Miliband a assuré que les deux Américains étaient dans un endroit sûr, a rapporté la BBC.

«Les derniers deux collaborateurs (en détention) ont été libérés vendredi 8 mai. Ils sont en bonne santé et désireux de retrouver leurs proches», a indiqué l'ex-ministre britannique des Affaires étrangères dans un communiqué.

Selon IRC, 37 de ses collaborateurs dont 30 Ukrainiens et sept étrangers ont été interpellés suite à un raid séparatiste le 29 avril contre les locaux de l'organisation à Donetsk.

Cinq étrangers de cette ONG basée à New York ont été immédiatement expulsés de Donetsk pour «espionnage» et reconduits en territoire ukrainien, les rebelles affirmant avoir trouvé des dispositifs d'écoute dans leurs locaux. Deux Américains sont restés en captivité plus d'une semaine.

«Chaque jour, les travailleurs humanitaires font preuve du courage, prennent des risques en aidant les personnes les plus vulnérables en situation de crise. Ils ne doivent jamais être pris pour cible», a souligné David Miliband en ajoutant que IRC avait suspendu ses activités en Ukraine.

«Il s'agit du premier scandale diplomatique dans la république (de Donetsk autoproclamée, ndlr). Tous les outils ont été saisis et transmis aux autorités américaines», a affirmé samedi M. Zakhartchenko.

Interrogé par l'AFP, un porte-parole de l'ambassade des États-Unis en Ukraine a déclaré ne «disposer d'aucune information sur le sort» des Américains en question.

Le conflit entre rebelles prorusses et forces de Kiev dans l'Est de l'Ukraine a fait plus de 6100 morts en plus d'un an.

Selon IRC, le but de sa mission en Ukraine était de «fournir de la nourriture, des médicaments et l'aide psychologiques» à des milliers d'Ukrainiens.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer