Poutine donne son aval au renforcement de la mission de l'OSCE

Didier Burkhalter, président de l'Organisation pour la sécurité... (PHOTO JOE KLAMAR, AFP)

Agrandir

Didier Burkhalter, président de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), et Vladimir Poutine, président de la Russie.

PHOTO JOE KLAMAR, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ukraine
Ukraine

Née en novembre de la volte-face du pouvoir, qui a renoncé à un rapprochement avec l'UE pour signer un accord avec Moscou, la contestation ukrainienne s'est depuis muée en révolte contre le président Ianoukovitch. Une crise qui plonge l'Ukraine au bord de la guerre civile, alors que les affrontements entre opposants et forces de l'ordre ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés. »

Agence France-Presse
VIENNE

L'OSCE est prête à renforcer sa mission d'observation en Ukraine pour soutenir le fragile cessez-le-feu dans ce pays, a annoncé mardi soir à quelques journalistes Didier Burkhalter, le président en exercice de l'organisation.

Si la paix tenait, «nous aurions besoin d'un renforcement de la mission [d'observation] et dans ce but, il serait très bon que plus de Russes, sous l'égide de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), fassent partie de la mission», a dit le chef de la diplomatie suisse à l'issue d'un entretien à Vienne avec le président russe Vladimir Poutine.

Des efforts diplomatiques tous azimuts se déploient depuis la déclaration unilatérale d'un cessez-le-feu par Kiev, et son acceptation par le chef d'un des bastions séparatistes prorusses à l'est du pays.

Vladimir Poutine, en visite mardi dans la capitale autrichienne, a réclamé une prolongation de cette trêve - déjà battue en brèche par des rebelles qui ont abattu un hélicoptère - pour permettre le début de négociations.

M. Burkhalter a aussi réclamé un dialogue russo-ukrainien sous l'égide de l'OSCE, une organisation issue de la Guerre froide qui se montre très active depuis le début de la crise ukrainienne.

Plus de 250 observateurs civils de l'OSCE, dont 11 Russes, opèrent actuellement en Ukraine, selon les données de l'organisation. Deux groupes d'entre eux sont détenus depuis fin mai dans l'est.

M. Poutine «a dit très clairement» à Vienne être favorable à cette mission, et que la Russie «participerait» à son éventuel renforcement, a assuré Didier Burkhalter.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer