Nucléaire: reprise des négociations avec l'Iran

Un agent de sécurité iranien guide les journalistes... (PHOTO ARCHIVES AFP)

Agrandir

Un agent de sécurité iranien guide les journalistes devant une centrale nucléaire en Iran, en 2010.

PHOTO ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Nucléaire iranien

International

Nucléaire iranien

Consultez notre dossier sur le nucléaire iranien »

Agence France-Presse
WASHINGTON

Les États-Unis ont confirmé vendredi la reprise des négociations sur le nucléaire entre l'Iran et les grandes puissances le 17 décembre à Genève, une réunion multilatérale précédée de deux jours de tractations Washington-Téhéran sous l'égide de l'Union européenne.

La numéro 2 du département d'État Wendy Sherman et son équipe de négociateurs se rendront à Genève pour des entretiens les 15 et 16 décembre avec des responsables iraniens, a indiqué le ministère américain dans un communiqué. D'après le département d'État, la chef adjointe de la diplomatie européenne Helga Schmid «se joindra à une partie des discussions bilatérales» entre les États-Unis et l'Iran.

Le 17 décembre, comme l'ont déjà annoncé Téhéran et l'UE, les grandes puissances du groupe 5+1 (États-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne), l'Iran et l'UE se retrouveront, toujours à Genève, pour une réunion multilatérale dans le cadre des négociations internationales sur le programme nucléaire de Téhéran.

Ce nouveau cycle doit démarrer au niveau des directeurs politiques et la présence des ministres des Affaires étrangères, comme le secrétaire d'Etat John Kerry, n'est pas programmée.

Faute d'avoir trouvé un accord complet et définitif sur le dossier nucléaire iranien à Vienne le 24 novembre, le groupe 5+1 et la République islamique ont reconduit un accord provisoire conclu en novembre 2013, et prolongé leurs discussions jusqu'au 1er juillet 2015.

Les grandes puissances exigent que l'Iran réduise ses capacités nucléaires, afin d'empêcher qu'il ne dispose un jour de la bombe atomique. Téhéran revendique son droit à une filière nucléaire civile complète et demande la levée des sanctions économiques occidentales.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer