Irak: l'EI «exécute» au moins 15 civils à Mossoul

Des djihadistes, se faisant passer pour des forces... (AFP)

Agrandir

Des djihadistes, se faisant passer pour des forces de sécurité irakiennes, ont «tiré sur des femmes et des enfants qui les accueillaient avec joie».

AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Consultez notre dossier sur le groupe djihadiste État islamique. »

Agence France-Presse
Bagdad

Des membres du groupe État islamique (EI) se faisant passer pour des forces de sécurité irakiennes ont «exécuté» au moins 15 civils qui les accueillaient avec joie dans le centre de Mossoul, ont indiqué mardi des responsables.

Vêtus d'uniformes de la police, des djihadistes sont entrés lundi dans des secteurs de la vieille ville et, prétendant être des forces fédérales, ils ont commencé à voir la réaction des habitants en semant la peur au sein de la population, ont déclaré le Commandement conjoint des opérations et un responsable local.

«La bande terroriste de Daech (acronyme en arabe de l'EI) a commis hier matin un crime horrible dans un secteur de la vieille ville de Mossoul», indique dans un communiqué le commandement conjoint des opérations qui coordonne la lutte contre l'EI en Irak.

Les djihadistes ont «tiré sur des femmes et des enfants qui les accueillaient avec joie», ajoute le communiqué qui ne précise pas le nombre des personnes.

Hossameddine al-Abbar, un membre du conseil provincial de Ninive, dont Mossoul est le chef-lieu, a indiqué à l'AFP qu'au moins 15 civils avaient péri dans cette opération.

«Les membres de Daech, certains d'entre eux vêtus d'uniformes de la police fédérale sont entrés dans le secteur d'Al-Maidan, dans la vieille ville. Ils étaient à bord de véhicules noirs et se comportaient comme des libérateurs. Des gens les ont accueillis avec joie mais ils ont arrêté certains d'entre eux et exécuté au moins 15 personnes», a expliqué M. Abbar.

Les forces irakiennes, appuyées par la coalition internationale anti-djihadistes conduite par les États-Unis, ont lancé le 17 octobre une vaste offensive pour reprendre à l'EI Mossoul, une ville du nord de l'Irak dont le groupe ultra-radical s'était emparé en juin 2014.

Fin janvier, elles ont réussi à reconquérir la partie orientale de cette cité coupée en deux par le fleuve Tigre.

Depuis le 19 février, elles mènent bataille pour reprendre la partie orientale de la ville où sont retranchés les combattants de l'EI.

Leur avancée est rendue plus difficile par la présence de nombreux civils et par la configuration des quartiers avec des ruelles étroites.

Une centaine de djihadistes se trouveraient encore à Mossoul-Ouest, la plupart dans la vieille ville.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer