Les forces irakiennes avancent à Mossoul et déploient des tireurs d'élite

Après avoir reconquis fin janvier la partie orientale... (Photo Youssef Boudlal, Reuters)

Agrandir

Après avoir reconquis fin janvier la partie orientale de Mossoul, les forces irakiennes cherchent depuis le 19 février à reprendre l'ouest de la ville septentrionale où elles se sont emparées de plusieurs secteurs.

Photo Youssef Boudlal, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Consultez notre dossier sur le groupe djihadiste État islamique. »

Agence France-Presse
Mossoul

Les forces irakiennes ont repris mardi du terrain au groupe État islamique (EI) dans l'ouest de Mossoul et déployé des francs-tireurs sur des immeubles de la vieille ville pour cibler les djihadistes, ont indiqué des officiers.

Des milliers d'hommes, soutenus par la coalition internationale antidjihadistes sous commandement américain, ont lancé le 17 octobre l'offensive pour reprendre la deuxième ville d'Irak et dernier grand bastion de l'EI dans le pays.

Après avoir reconquis fin janvier la partie orientale de Mossoul, les forces irakiennes cherchent depuis le 19 février à reprendre l'ouest de la ville septentrionale où elles se sont emparées de plusieurs secteurs.

Les combats se concentrent actuellement dans la vieille ville, un dédale de petites rues fortement peuplé, guère propice à l'avancée des blindés, où l'usage d'armes lourdes risque de mettre en péril les milliers de civils pris au piège par les djihadistes.

Ce sont les forces d'intervention rapide et de la police fédérale qui sont impliquées dans ces affrontements, alors que les forces du contre-terrorisme (CTS) combattent les djihadistes plus à l'ouest.

Selon un communiqué du commandant de la police fédérale, Raëd Chaker, les forces irakiennes avancent dans la vieille ville en direction de la grande mosquée Al-Nouri, où Abou Bakr al-Baghdadi, le chef de l'EI, a fait son unique apparition publique en juillet 2014.

«Des dizaines de tireurs d'élite ont été déployés sur les toits des immeubles dans la vieille ville en vue de couvrir l'avancée des troupes», a ajouté le communiqué.

Celles-ci évacuent au fur et à mesure «des centaines de civils pour isoler les djihadistes et empêcher ces derniers de les utiliser comme des boucliers humains, avant de lancer l'assaut contre le secteur de la mosquée», selon le texte.

Pour Yahya Rassoul, porte-parole du commandement des opérations conjointes, «une reprise de la mosquée al-Nouri sera une victoire hautement symbolique pour nos troupes et un coup dur aux terroristes».

Ce commandement a également annoncé la reprise de deux nouveaux quartiers hors de la vieille ville, Al-Rissala et Nablous.

Selon le gouvernement irakien, quelque 180 000 personnes ont quitté leur domicile à Mossoul-Ouest, la majorité ayant trouvé refuge dans des camps établis dans les environs de la ville, où elles reçoivent soins, vivres, couvertures et matelas en mousse.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer