L'EI montre l'otage britannique John Cantlie dans une nouvelle vidéo

Dans la vidéo de propagande diffusée sur des... (Photo Amaq News Agency via AP)

Agrandir

Dans la vidéo de propagande diffusée sur des sites djihadistes, John Cantlie s'adresse à la caméra comme s'il était un journaliste de télévision.

Photo Amaq News Agency via AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Après avoir fait d'importants gains en Syrie face aux troupes d'Assad, les djihadistes de l'EI ont pris l'Irak d'assaut s'emparant d'importants pans du pays, dont la deuxième ville, Mossoul. Une offensive visant à créer un État islamique en pays sunnite, à cheval sur l'Irak et la Syrie. »

Agence France-Presse
BEYROUTH

Le groupe djihadiste État islamique (EI) a diffusé samedi une nouvelle vidéo montrant le journaliste britannique John Cantlie, qu'il retient en otage depuis plus de trois ans, et tournée selon elle à Mossoul, son bastion dans le nord de l'Irak.

Dans cette vidéo de propagande diffusée sur des sites djihadistes, John Cantlie s'adresse à la caméra comme s'il était un journaliste de télévision.

Vêtu d'une veste et d'un pantalon noir, il affirme se trouver à Mossoul, deuxième ville d'Irak et fief de l'EI depuis son offensive fulgurante en Irak en juin 2014.

Le photojournaliste se tient debout devant des morceaux de tôle sur le sol, affirmant qu'il s'agit des restes d'un kiosque distribuant des brochures de l'EI qui a été détruit dans un raid aérien de la coalition internationale menée par les États-Unis.

S'exprimant en anglais avec des sous-titres en arabe, comme dans de précédentes vidéos du même style, M. Cantlie critique les frappes aériennes de la coalition lancées en Irak à partir de septembre 2014 contre l'EI.

La date exacte du tournage est inconnue.

L'EI a déjà mis en scène plusieurs fois le journaliste pour présenter une série de «documentaires» censés montrer la vie dans les régions qu'il contrôle. La dernière vidéo datait de début 2015.

John Cantlie a été capturé en Syrie en novembre 2012 alors qu'il couvrait le conflit avec le journaliste américain James Foley, premier otage exécuté par les djihadistes.

L'ONG Reporters sans frontières (RSF) a condamné l'EI pour l'utilisation «lâche» d'un otage pour alimenter la propagande djihadiste.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer