Au moins 23 soldats irakiens tués dans une attaque de l'Ei

Des soldats irakiens combattent le groupe État islamique.... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

Des soldats irakiens combattent le groupe État islamique.

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Après avoir fait d'importants gains en Syrie face aux troupes d'Assad, les djihadistes de l'EI ont pris l'Irak d'assaut s'emparant d'importants pans du pays, dont la deuxième ville, Mossoul. Une offensive visant à créer un État islamique en pays sunnite, à cheval sur l'Irak et la Syrie. »

Sur le même thème

Qassim Abdul-Zahra
Associated Press
BAGDAD

Au moins 23 soldats irakiens et des membres de milices alliées au gouvernement ont été tués, dimanche, dans une attaque perpétrée par des combattants du groupe armé État islamique (ÉI) dans la province d'Anbar.

Des représentants de la police et de l'armée ont confirmé que 17 soldats et six miliciens sunnites avaient perdu la vie lors de l'attentat, qui est survenu dans le district rural de Jaramshah, au nord de la capitale de la province, Ramadi. Les porte-parole ont tenu à conserver leur anonymat puisqu'ils ne pouvaient pas s'adresser aux journalistes.

Les combattants du groupe extrémiste ont utilisé des bombes et des obus de mortier pour mener leur assaut. Le chef des opérations de l'armée, le major-général Qassim al-Dulaimi a été blessé légèrement, selon les porte-parole.

Il y a deux jours, 50 soldats ont été tués par le groupe armé ÉI dans la même province - dont plusieurs territoires sont toujours sous le contrôle des extrémistes.

Le groupe armé ÉI détient actuellement environ le tiers du territoire de l'Irak et de la Syrie voisine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer