Le ministre Nicholson muet sur le prolongement de la mission contre l'EI

Le Canada participe, depuis cinq mois, à une... (Photo Archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Le Canada participe, depuis cinq mois, à une mission de bombardements aériens contre l'EI. Ottawa y consacre six appareils CF-18 ainsi que des avions de ravitaillement et de surveillance, en appui aux militaires des autres pays engagés dans cette mission.

Photo Archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Après avoir fait d'importants gains en Syrie face aux troupes d'Assad, les djihadistes de l'EI ont pris l'Irak d'assaut s'emparant d'importants pans du pays, dont la deuxième ville, Mossoul. Une offensive visant à créer un État islamique en pays sunnite, à cheval sur l'Irak et la Syrie. »

Lina Dib
La Presse Canadienne
OTTAWA

Le ministre canadien des Affaires étrangères n'est toujours pas prêt à dire si la mission militaire canadienne contre le groupe État islamique (EI) sera prolongée ou non, même si on en est à un mois de la fin de cette mission.

Après une courte visite en Irak, le ministre Rob Nicholson a tenu une conférence de presse téléphonique, jeudi, à partir d'Amman, en Jordanie, pour livrer ses impressions. Il a assuré que la lutte contre l'EI progresse bien.

Le ministre a également rapporté avoir promis aux Irakiens et aux Kurdes impliqués dans les combats que le Canada était là «pour le long terme». Il n'a cependant pas spécifié si cette présence canadienne prolongée serait militaire ou humanitaire ou les deux.

«Nous sommes engagés pour le long terme pour nous assurer que nous faisons tout ce que nous pouvons faire pour aider. Pour ce qui est de notre engagement militaire, cette décision sera prise par le gouvernement dans les prochaines semaines», s'est contenté d'offrir M. Nicholson, en réponse aux questions des journalistes.

Le ministre insiste. La lutte contre l'EI sert le Canada aussi bien que les pays de la région qu'il a visitée. «Nous voulons apporter de l'aide à cette région mais nous croyons que nous nous aidons nous-mêmes également parce que c'est une menace (aussi) pour notre pays», a-t-il dit.

Le ministre a relaté avoir visité un camp de réfugiés dans le Nord irakien où il a vu des travailleurs humanitaires canadiens à l'oeuvre. «Nous leur avons indiqué que nous continuerons à fournir de l'aide», a-t-il rapporté.

Le Canada participe, depuis cinq mois, à une mission de bombardements aériens contre l'EI. Ottawa y consacre six appareils CF-18 ainsi que des avions de ravitaillement et de surveillance, en appui aux militaires des autres pays engagés dans cette mission.

Le premier ministre Stephen Harper a promis que le Parlement aurait à se prononcer si la mission de six mois devait être prolongée. Elle doit prendre fin le 7 avril.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer