Pas d'union entre l'EI et Al-Qaïda, selon le renseignement américain

Le patron du renseignement américain James Clapper estime que le groupe État... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Après avoir fait d'importants gains en Syrie face aux troupes d'Assad, les djihadistes de l'EI ont pris l'Irak d'assaut s'emparant d'importants pans du pays, dont la deuxième ville, Mossoul. Une offensive visant à créer un État islamique en pays sunnite, à cheval sur l'Irak et la Syrie. »

Sur le même thème

Agence France-Presse
WASHINGTON

Le patron du renseignement américain James Clapper estime que le groupe État islamique et Al-Qaïda ne sont pas en train d'unir leurs forces en Syrie, mais qu'ils ont «occasionnellement» collaboré pour des raisons tactiques, selon un bref extrait d'un entretien qui sera diffusé dimanche.

Interrogé sur des informations selon lesquelles les deux organisations extrémistes auraient noué une alliance en Syrie, M. Clapper a répondu: «Nous ne constatons pas cela. Il y a eu des arrangements tactiques, sur le champ de bataille, occasionnellement, lorsque des groupes locaux ont uni leurs intérêts pour un objectif tactique, mais plus généralement, je ne vois pas ces deux (organisations) s'unir, du moins pas pour l'instant».

Il s'agit d'un extrait rendu public vendredi d'un entretien qui sera diffusé dimanche matin dans son intégralité sur la chaîne de télévision américaine CBS.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer