Des manifestants prennent d'assaut un centre commercial de Ferguson

Une centaine de manifestants se sont allongés par... (Photo Reuters)

Agrandir

Une centaine de manifestants se sont allongés par terre, comme morts, pendant quatre minutes et demie, pour symboliser les plus de quatre heures pendant lesquelles le corps de Michael Brown, 18 ans, est resté en pleine rue après avoir été tué par un policier blanc de Ferguson, en août.

Photo Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ferguson

International

Ferguson

La mort de Michael Brown, un jeune Noir de 18 ans abattu par un policier blanc, a plongé cette banlieue de St. Louis au Missouri, dont la population est à forte majorité afro-américaine, dans une crise raciale et sociale sans précédent. »

Agence France-Presse
ST. LOUIS

Des manifestants ont forcé un centre commercial de la ville de St Louis à fermer vendredi, en pleins soldes du «Black Friday», exigeant un boycott au nom du jeune Noir tué dans la ville voisine de Ferguson.

«Arrêtez le magasinage et rejoignez le mouvement», ont scandé les manifestants pendant une heure, avant de quitter les lieux sans incident.

Une centaine d'entre eux se sont allongés par terre, comme morts, pendant quatre minutes et demie, pour symboliser les plus de quatre heures pendant lesquelles le corps de Michael Brown, 18 ans, est resté en pleine rue après avoir été tué par un policier blanc de Ferguson, en août.

Le policier, Darren Wilson, ne sera pas jugé, après la décision d'un grand jury qui a estimé qu'il n'existait pas assez d'éléments pour le renvoyer devant le tribunal.

Par peur de débordements, des magasins du centre commercial avaient préféré fermer. Arrivés ensuite, les policiers ont indiqué à l'AFP qu'ils avaient pour ordre d'évacuer le bâtiment.

Après l'annonce que Darren Wilson ne serait pas jugé, lundi, des magasins avaient été pillés et des bâtiments brûlés à Ferguson, en banlieue de St Louis.

«C'est désormais un mouvement qui prend de l'ampleur dans tout le pays, et dans le monde», a dit le journaliste et militant Kymone Freeman, de Washington. «Je pense que les manifestations de Black Friday continueront jusqu'à Noël».

À New York, plusieurs personnes ont été arrêtées après qu'elles ont manifesté à l'intérieur du grand magasin Macy's au coeur de Manhattan et un des hauts lieux du magasinage des lendemains de Thanksgiving.

À Oakland, en Californie, les manifestants ont bloqué une station du train régional qui fait la liaison avec San Francisco, pendant près de deux heures.

Le «Black Friday» est une journée traditionnelle de soldes monstres, le lendemain de la fête de Thanksgiving.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer