Vatican et pédophilie: mettre en pratique la tolérance zéro

Le cardinal de Boston Sean O'Malley, proche conseiller... (PHOTO ALESSANDRA TARANTINO, ARCHIVES AP)

Agrandir

Le cardinal de Boston Sean O'Malley, proche conseiller du pape François, a affirmé que le Vatican devait mettre en pratique sa politique de tolérance zéro en matière de pédophilie et de non-dénonciation de pédophilie en se saisissant «urgemment».

PHOTO ALESSANDRA TARANTINO, ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Église catholique et abus sexuels
Église catholique et abus sexuels

L'Église catholique est dans la tourmente: consultez notre dossier complet sur les scandales d'abus sexuels qui éclaboussent le clergé. »

Agence France-Presse
WASHINGTON

Le cardinal de Boston Sean O'Malley, proche conseiller du pape François, a affirmé que le Vatican devait mettre en pratique sa politique de tolérance zéro en matière de pédophilie et de non-dénonciation de pédophilie en se saisissant «urgemment» du cas d'un évêque américain.

Le cardinal a indiqué sur la chaîne CBS que le Saint-Siège devait «se saisir urgemment» du cas de Mgr Robert Finn, toujours en fonction dans le diocèse de Kansas City-Saint-Joseph alors qu'il a été reconnu coupable il y a deux ans de non-dénonciation de crime pédophile de la part d'un prêtre.

Le «pape François en est conscient», a ajouté le cardinal lors d'une interview à paraître dimanche et dont des extraits ont été publiés vendredi par CBS.

L'Église catholique américaine n'en finit plus de chercher à se dépêtrer d'un énorme scandale de pédophilie de ses prêtres, qui a démarré dans les années 1980 et lui a coûté près de trois milliards de dollars en dédommagements.

Elle a été accusée de chercher à étouffer les affaires, les évêques se contentant de déplacer les coupables de paroisse en paroisse sans être eux non plus inquiétés par leur hiérarchie.

«Ce qui est le plus important, c'est la question de la responsabilité», a ajouté le cardinal sur CBS. «Nous sommes en train de réfléchir à l'idée d'avoir des protocoles, à savoir comment répondre quand un évêque n'a pas assuré la protection des enfants de son diocèse».

L'évêque de Kansas City a été reconnu coupable il y a deux ans de non-dénonciation de crime pédophile et condamné à deux ans de mise à l'épreuve.

À la suite de son prédécesseur Benoît XVI, le pape François prône la tolérance zéro contre la pédophilie, mais le Vatican a été plusieurs fois pointé du doigt pour son manque d'initiative.

En septembre dernier toutefois, il a annoncé l'ouverture d'une procédure pénale pour pédophilie contre son ancien nonce apostolique (ambassadeur) en République dominicaine, le Polonais Josef Wesolowski, qui pourrait aboutir au premier procès pour pédophilie dans la petite cité État.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer