Des avions de la base frappée par les États-Unis ont mené des raids

Une source militaire syrienne avait que l'armée avait... (Photo Yannis Behrakis, REUTERS)

Agrandir

Une source militaire syrienne avait que l'armée avait eu vent de l'action américaine et avait «pris des précautions» notamment en déplaçant des avions de la base aérienne visée.

Photo Yannis Behrakis, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Guerre civile en Syrie
Guerre civile en Syrie

Pour tout savoir sur le conflit syrien qui depuis mars 2011 a coûté la vie à plus de 250 000 personnes et poussé à la fuite des millions d'autres. »

Agence France-Presse
BEYROUTH

Deux avions militaires ont décollé de la base aérienne syrienne frappée vendredi par les États-Unis et ont mené des raids dans les environs, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Les appareils «ont décollé depuis la base d'Al-Chaayrate, qui est de nouveau en partie en service, et ont frappé des cibles près de Palmyre» dans le centre de la Syrie, selon l'OSDH.

Le directeur de l'Observatoire, Rami Abdel Rahmane, n'était pas en mesure d'indiquer si les avions étaient syriens ou russes, mais il a assuré qu'ils avaient visé des zones contrôlées par les djihadistes du groupe armé État islamique (EI) dans la province centrale de Homs.

Réagissant à une attaque chimique présumée imputée au régime syrien qui a fait 86 morts mardi dans la localité rebelle de Khan Cheikhoun, au nord-ouest de la Syrie, les États-Unis ont tiré tôt vendredi 59 missiles de croisière Tomahawk vers la base d'Al-Chaayrate depuis deux navires américains en Méditerranée.

Les services de renseignement des États-Unis avaient établi que les avions syriens ayant mené l'attaque étaient partis de cette base, connue comme un lieu de stockage d'armes chimiques avant 2013, selon le Pentagone.

Une source militaire syrienne avait indiqué à l'AFP que l'armée avait eu vent de l'action américaine et avait «pris des précautions» notamment en déplaçant des avions de la base aérienne visée.

Selon le Pentagone, environ 20 avions ont été détruits, mais la piste est restée intacte.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer