Après les attentats de Paris, Tsarnaev veut une pause de son procès

Selon les avocats, des parallèles ont immédiatement été... (Photo Reuters)

Agrandir

Selon les avocats, des parallèles ont immédiatement été dressées entre les attaques contre le marathon de Boston en 2013 et les attentats contre Charlie Hebdo et une épicerie casher à Paris, qui ont fait 17 morts et coûté la vie à leurs trois auteurs, dont deux frères.

Photo Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Attentats de Boston

International

Attentats de Boston

Le fil d'arrivée du 117e marathon de Boston s'est rapidement transformé, lundi après-midi, en une véritable scène d'horreur. Vers 14h50, deux bombes ont explosé à deux endroits différents rue Boylston. Trois personnes sont mortes, dont un garçon de 8 ans. Selon un bilan provisoire, au moins 170 personnes, coureurs et spectateurs, ont été blessées, dont certaines gravement. »

Agence France-Presse
New York

Les défenseurs de l'auteur présumé des attentats de 2013 à Boston ont demandé une pause dans son procès, le temps de faire retomber l'émotion suscitée par les récents attentats en France, qui ont fait 17 morts.

«L'accusé Djokhar Tsarnaev, à travers ses avocats, demande respectueusement à la cour de suspendre la sélection des jurés pour au moins un mois à la lumière des récentes attaques en France», selon les documents à la cour publiés par des médias américains mardi.

Selon les avocats, des parallèles ont immédiatement été dressées entre les attaques contre le marathon de Boston en 2013 et les attentats contre Charlie Hebdo et une épicerie casher à Paris, qui ont fait 17 morts et coûté la vie à leurs trois auteurs, dont deux frères.

«Ces similitudes supposées sont notamment liées au fait que les suspects sont deux frères, qu'ils auraient été influencés par les leçons et les écrits de Anwar al-Aulaqi, qu'ils se sont radicalisés dans leur pays d'accueil et qu'ils ont attaqué des civils dans une ville occidentale», expliquent les avocats.

Les deux frères Tsarnaev, Tamerlan et Djokhar, ont ourdi le double attentat contre le marathon de Boston, qui avait fait trois morts et 264 blessés.

Tamerlan avait été tué lors d'une confrontation avec la police quatre jours après les attentats et après une gigantesque chasse à l'homme qui avait paralysé toute la ville.

Djokhar avait été arrêté quelques heures plus tard, caché dans un bateau, dans un jardin en banlieue de Boston, grièvement blessé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer