Un spectacle du polémiste Dieudonné annulé en France

Dieudonné est visé par une enquête judiciaire depuis... (Photo Archives AFP)

Agrandir

Dieudonné est visé par une enquête judiciaire depuis lundi pour avoir écrit sur sa page Facebook «Je me sens Charlie Coulibaly».

Photo Archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Attentats à Paris

International

Attentats à Paris

Le siège parisien du journal satirique français «Charlie Hebdo» a été la cible d'un attentat terroriste sanglant ayant coûté la vie à au moins 12 personnes dont son directeur de rédaction et dessinateur emblématique Charb et ses trois autres caricaturistes vedettes: Cabu, Wolinski et Tignous. Le pire attentat en sol français depuis 50 ans. Cet attentat a été suivi par deux attaques qui seraient vraisemblablement liées au carnage chez «Charlie Hebdo». »

Agence France-Presse
STRASBOURG

Un spectacle du polémiste français Dieudonné, poursuivi en justice pour apologie du terrorisme, a été annulé par l'exploitant de la salle qui devait l'accueillir vendredi dans la ville de Metz (est), a annoncé jeudi ce dernier.

Dieudonné, adepte des provocations et déjà condamné à plusieurs reprises par le passé pour des propos antisémites, est visé par une enquête judiciaire depuis lundi pour avoir écrit sur sa page Facebook «Je me sens Charlie Coulibaly».

La formule associait le nom d'un des trois jihadistes qui ont frappé à Paris la semaine dernière, Amédy Coulibaly, assassin de quatre employés et clients juifs d'une supérette cacher vendredi, au slogan «Je suis Charlie» repris par des millions de manifestants en France et dans le monde en hommage aux 17 victimes des attentats.

Arrêté chez lui mercredi il a été inculpé et devra comparaître en justice pour apologie du terrorisme en relation avec les attentats.

Jeudi, les propriétaires des «Arènes de Metz» où devait se produire l'intéressé, ont annoncé la résiliation de son contrat dans un communiqué.

C'est la première annulation d'un spectacle de Dieudonné depuis les attentats et la polémique qu'il a déclenchée, mais plusieurs villes de province avaient demandé qu'il en aille ainsi, dont Metz, Limoges, Nice et Strabourg.

Un responsable de Strasbourg (est), Alain Fontanel, premier adjoint au maire, a d'ailleurs jugé comme «acquise» l'annulation du spectacle dans sa ville samedi.

Concernant le spectacle de Metz, l'organisateur promet de faire le nécessaire pour rembourser les billets.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer