Kerry se rend à l'ambassade de France à Washington

Le secrétaire d'État, francophone et francophile, avait été... (Photo AFP)

Agrandir

Le secrétaire d'État, francophone et francophile, avait été mercredi le premier au sein du gouvernement américain, à exprimer, en français, sa solidarité et sa compassion après l'attentat contre Charlie Hebdo.

Photo AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Attentats à Paris

International

Attentats à Paris

Le siège parisien du journal satirique français «Charlie Hebdo» a été la cible d'un attentat terroriste sanglant ayant coûté la vie à au moins 12 personnes dont son directeur de rédaction et dessinateur emblématique Charb et ses trois autres caricaturistes vedettes: Cabu, Wolinski et Tignous. Le pire attentat en sol français depuis 50 ans. Cet attentat a été suivi par deux attaques qui seraient vraisemblablement liées au carnage chez «Charlie Hebdo». »

Sur le même thème

Agence France-Presse

Le secrétaire d'État américain John Kerry est allé vendredi soir à l'ambassade de France à Washington pour rendre hommage aux victimes des attentats à Paris et saluer les forces de l'ordre françaises, a-t-on appris de sources diplomatiques.

Au lendemain d'une visite identique du président des États-Unis Barack Obama à la chancellerie française, M. Kerry a signé le livre de condoléances ouvert à l'ambassade en hommage aux victimes des attentats contre Charlie Hebdo et contre un supermarché juif à Paris, a précisé un diplomate américain.

Il a également «félicité la police française pour son efficacité», a écrit dans un tweet l'ambassadeur de France aux États-Unis, Gérard Araud, qui a reçu le ministre américain.

John Kerry, francophone et francophile, avait été mercredi le premier au sein du gouvernement américain, à exprimer, en français, sa solidarité et sa compassion après l'attentat contre l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo qui a fait 12 morts.

Dans un geste diplomatique exceptionnel, le président Obama s'était rendu jeudi soir à l'ambassade de France pour une minute de silence et pour rédiger un message sur le livre de condoléances, ponctué d'un «Vive la France!».

Dans un discours vendredi, M. Obama a une nouvelle fois affiché avec force la solidarité des États-Unis envers la France, leur «plus vieil allié», mettant en avant leurs «valeurs universelles» communes comme la liberté.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer