Suicide d'Allende: la Cour Suprême du Chili ratifie les résultats de l'enquête

Salvador Allende, à droite, et Augusto Pinochet, le... (PHOTO ENRIQUE ARACENA, ARCHIVES AP)

Agrandir

Salvador Allende, à droite, et Augusto Pinochet, le 23 août 1973.

PHOTO ENRIQUE ARACENA, ARCHIVES AP

Agence France-Presse
SANTIAGO DU CHILI

La Cour suprême chilienne a ratifié les résultats de l'enquête établissant que l'ex-président chilien Salvador Allende s'est bien suicidé lors du coup d'État du 11 septembre 1973.

Dans une décision datée de lundi et à laquelle l'AFP a eu accès mardi, la Cour a rejeté deux pourvois en cassation visant à accréditer la thèse de l'assassinat de l'ex-président socialiste.

«Cet argument a été rejeté par des experts, en raison du type de blessures causées par l'arme utilisée et expliquant les blessures du président, en particulier au visage», indique l'arrêt de la Cour suprême.

En septembre 2012, une Cour d'appel avait validé le rapport du juge Mario Carroza accréditant le suicide de Salvador Allende avec un fusil automatique AK-47 qui lui avait été offert par Fidel Castro, au moment où le palais présidentiel de la Moneda était en train d'être bombardé par l'armée.

La dépouille de Salvador Allende avait été exhumée en mai 2011 dans le cadre d'une procédure ouverte en janvier de la même année pour déterminer s'il avait été assassiné ou s'il s'était suicidé au moment du coup d'État du général Augusto Pinochet.

En juillet 2011, des experts médicaux chiliens ont conclu que le président Allende s'était suicidé le jour du coup d'État, confirmant la thèse officielle soutenue par les proches de l'ex-président, qui avait juré de mourir les armes à la main.

Des dirigeants et journalistes étrangers avaient auparavant estimé qu'Allende avait pu être assassiné par un putschiste et d'autres évoquaient un possible «suicide assisté» au cours duquel le président aurait raté sa tentative et un garde du corps lui aurait tiré le coup de grâce.

Le Chili a commémoré en septembre dernier le 40ème anniversaire de la mort de Salvador Allende, premier marxiste élu à la présidence du Chili en 1970, mort à l'âge de 65 ans.

Il s'est donné la mort alors qu'il était encerclé par les forces putschistes dirigées par le général Augusto Pinochet, qui avaient exigé la reddition d'Allende et lancé une attaque aérienne contre le palais présidentiel de la Moneda.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer