Azerbaïdjan: avant les élections, le président se paye la presse

Le président de l'Azerbaïdjan Ilham Aliyev.... (PHOTO MICHAL CIZEK, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Le président de l'Azerbaïdjan Ilham Aliyev.

PHOTO MICHAL CIZEK, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse

Après avoir usé abondamment du bâton pour corriger les journalistes trop critiques, Bakou se tourne désormais vers la carotte pour s'assurer d'avoir une presse favorable à sa cause, à quelques semaines des élections présidentielles. Pour ce faire, les autorités ont offert à plus de 150 journalistes un appartement en banlieue de la capitale.

Au pays d'Ilham Aliyev, président de cette ancienne république soviétique depuis 2003 (son père Haïdar était aux commandes avant lui, de 1993 à 2003) qui brigue un troisième quinquennat, un seul organe de presse privé a refusé de manger dans la main du pouvoir, l'agence Turan.az.

«En Azerbaïdjan, les journalistes d'opposition, on les tabasse, on les fait chanter, on les tue... Et désormais, on les achète aussi», résume le site d'information Eurasianet.

À lire sur courrierinternational.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1607523:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer