ICE abandonne ses visées sur la Bourse de Londres

Inquiétude au parquet de la Bourse de Londres.... (Photo AFP)

Agrandir

Inquiétude au parquet de la Bourse de Londres.

Photo AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

L'Intercontinental Exchange (ICE), propriétaire notamment de la Bourse de New York, a annoncé mercredi qu'il ne déposerait pas d'offre pour tenter de prendre le contrôle du London Stock Exchange (LSE), actuellement en train de fusionner avec Deutsche Börse.

Dans un communiqué, ICE a indiqué qu'après examen du dossier, il considérait que cette transaction n'était pas dans l'intérêt de ses actionnaires et ne délivrerait pas les bénéfices attendus. LSE et Deutsche Börse avaient confirmé en mars leur intention de fusionner et la décision d'ICE mercredi écarte toute surenchère de sa part.

«Après avoir mené une enquête approfondie (due diligence) sur les informations disponibles, ICE a conclu qu'il n'y avait pas de terrain favorable pour confirmer les bénéfices à la fois pour le marché et les actionnaires d'une combinaison stratégique. En conséquence, ICE confirme qu'il n'a pas l'intention de faire une offre pour LSE», indique ICE.

Outre la place de Londres, le LSE gère aussi celle de Milan, la société d'investissements et d'indices américaine Russell Investments et la chambre de compensation LCH Clearnet. Deutsche Börse gère la Bourse de Francfort, la chambre de compensation luxembourgeoise Clearstream et la plateforme de produits dérivés Eurex.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer