Le brut et les métaux poussent les marchés à la hausse

Wall Street a profité «d'une corrélation toujours étroite... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

Wall Street a profité «d'une corrélation toujours étroite avec les cours de l'énergie», a estimé Art Hogan, de Wunderlich Securities. «Le S&P 500 évolue de façon assez liée avec les cours du pétrole coté à New York.»

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Wall Street a monté hier après une nette reprise des cours du pétrole et des métaux qui l'a aidée à terminer une troisième séance consécutive de hausse dans des échanges limités à l'avant-veille de Noël: le Dow Jones a pris 1,06% et le Nasdaq 0,90%.

Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones a gagné 185,34 points à 17 602,61 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 44,82 points à 5045,93 points. Le S&P 500, un indice élargi que de nombreux investisseurs jugent le plus représentatif, a avancé de 25,32 points, soit 1,24%, à 2064,29 points.

Wall Street a profité «d'une corrélation toujours étroite avec les cours de l'énergie», a estimé Art Hogan, de Wunderlich Securities. «Le S&P 500 évolue de façon assez liée avec les cours du pétrole coté à New York.»

Or, après être récemment tombés à leur plus bas niveau depuis les années 2000, les cours du pétrole ont nettement monté hier après l'annonce inattendue d'une forte baisse des stocks américains de brut, allégeant un peu les préoccupations sur l'excès général d'offre.

Le marché a été «soutenu par la hausse des cours du pétrole, qui n'avaient pas tant monté depuis près de trois semaines», a renchéri Alan Skrainka de Cornerstone Wealth Management. À cela se sont ajoutés «des chiffres dans l'ensemble bons ou corrects depuis le début de la semaine», a estimé Hugh Johnson, de Hugh Johnson Advisors. Il évoquait une stagnation des commandes de biens durables en novembre, ce qui a suffi à surprendre favorablement les analystes, une hausse conjointe des dépenses et revenus des ménages le même mois, ainsi qu'une hausse plus marquée que prévu du moral des ménages en décembre.

Wall Street poursuit ainsi sur son élan et n'a enregistré que des séances de hausse cette semaine, même si certains analystes mettent cette bonne performance en regard avec une forte chute en fin de semaine précédente.

Parmi les grands groupes pétroliers qui profitaient du regain des prix de l'or noir, Chevron a monté de 3,92%, ExxonMobil de 3,27% et ConocoPhillips de 5,94% .

Dans le reste des valeurs,l'équipementier sportif Nike a baissé de 2,38% après avoir annoncé des résultats trimestriels freinés par le dollar américain fort, même si ses bénéfices trimestriels ont fortement monté.

À Toronto, l'indice composé S&P/TSX a avancé de 202,05 points pour terminer la journée avec 13 284,91 points. Tous les secteurs du parquet torontois ont progressé. Le dollar canadien a pour sa part avancé de 0,42 cent US à 72,17 cents US. 

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut s'est adjugé 1,36 $ US à 37,50 $ US le baril, tandis que le secteur de l'énergie du TSX a gagné 5,82%. Le prix du lingot d'or a retraité de 5,80 $ US à 1068,30 $ US l'once, mais celui du cuivre a progressé de 2 cents US à 2,13 $ US la livre.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer