Wall Street vers une ouverture à la hausse

Nouvelles d'agence: Wall Street, très attentive au Identification: 414930
 (Photo archives AFP)

Agrandir

Photo archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Nouvelles d'agence: Wall Street, très attentive au Identification: 414930

Surtitre: 

Manchette: 

Sous-titre: 

Signature: Par AFP

Corps: 

NEW YORK - La Bourse de New York s'acheminait vers une ouverture à la hausse jeudi alors que les investisseurs continuent de s'interroger sur l'impact du renchérissement du dollar et attendent un indicateur clé sur les ménages américains.

Vers 12H00 GMT dans les échanges électroniques, les contrats à terme sur l'indice Dow Jones Industrial Average, qui donnent une indication sur son évolution future, augmentaient de 0,26%, ceux sur le S&P 500 de 0,21% et ceux sur le Nasdaq de 0,23%.

La veille les indices avaient aussi débuté la séance dans le vert mais la tentative de rebond avait fini par tourner court en fin de journée, la peur d'un billet vert trop fort l'emportant sur la chasse aux bonnes affaires.

Jeudi, «un accès de faiblesse du dollar et une reprise des prix du brut aide le marché américain des actions à remonter à l'approche de l'ouverture avant la publication d'une statistique clé sur l'économie», estime Jasper Lawler de CMC Markets.

Après être brièvement tombée sous le seuil des 1,05 dollar pour la première fois depuis janvier 2003, la monnaie unique européenne a repris un peu de terrain face au billet vert jeudi. Une bonne nouvelle pour les entreprises américaines exportatrices dont les ventes pâtissent depuis plusieurs mois du renforcement de leur monnaie face aux autres devises.

Mais la prudence reste de mise car «si le billet vert baisse légèrement ce matin, c'est pour mieux rebondir et aller finalement chercher la parité face à l'euro», avance John Plassard de Mirabaud. «Aujourd'hui ou dans un mois, il est écrit que nous irons chercher ce niveau symbolique. La réunion de la Réserve fédérale (Fed) la semaine prochaine pourrait d'ailleurs être le facteur déclencheur.»

Les courtiers de Wall Street restent aussi attentifs jeudi aux chiffres sur les ventes de détail pour février, «dernier indicateur en date sur la santé du consommateur américain et leur réaction face à la baisse des prix de l'essence à la pompe», souligne M. Lawler.

Les valeurs bancaires seront également sous surveillance au lendemain du résultat de tests de résistance menés par la Fed. Mis à part Bank of America (-0,19%), qui a dû se contenter d'une approbation «sous conditions», les autres grands établissements du pays ont échappé au carton rouge. Citigroup prenait 3,57%, JPMorgan Chase 0,60%, Goldman Sachs 0,45%, Morgan Stanley 2,66% et Wells Fargo 0,28%.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer