Wall Street rebondit après la déroute de la semaine dernière

«Après une semaine brutale» au cours de laquelle... (Photo Richard Drew, archives AP)

Agrandir

«Après une semaine brutale» au cours de laquelle l'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones, a enregistré sa pire chute hebdomadaire depuis janvier, le marché «tente de récupérer une partie de ses pertes», ont commenté les analystes de Schaeffer's Investment Research.

Photo Richard Drew, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

La Bourse de New York a terminé en hausse lundi, profitant d'un rebond des indices après une semaine particulièrement difficile: le Dow Jones a gagné 0,47% et le Nasdaq 0,72%.

---------------

Les marchés à la clôture:

-----------------Selon des résultats définitifs, le Dow Jones Industrial Average s'est adjugé 77,00 points pour terminer à 16.570,37 points. Il avait enregistré la semaine dernière sa pire chute hebdomadaire depuis janvier.

Le Nasdaq, à dominante technologique, est monté de 31,25 points, à 4.383,89 points.

L'indice élargi S&P 500, le plus regardé par les investisseurs, a quant a lui grimpé de 0,72%, ou 13,84 points, à 1.938,99 points, après avoir connu son plus fort recul en une semaine depuis mai 2012.

Ce mouvement de balancier «est typique d'un marché qui tente de se stabiliser», a commenté Peter Cardillo de Rockwell Global Capital. «Sauf grosse surprise, comme une mauvaise nouvelle sur le front géopolitique, on devrait rester dans une fourchette d'échanges limitée pour tenter de récupérer les pertes des dernières séances», a-t-il avancé.

Les investisseurs, que toute perspective d'un resserrement anticipé de la politique monétaire américaine rend fébriles, avaient été refroidis la semaine dernière par un regain d'interrogations sur les intentions de la banque centrale américaine pour les mois à venir.

En début de séance lundi, le renflouement par l'Etat portugais de l'établissement financier en difficulté Banco Espirito Santo (BES), à hauteur de 4,9 milliards d'euros, a participé à un certain relâchement des tensions.

Les indices ont ensuite passé une partie de la séance en territoire négatif avant de se reprendre à la mi-séance sans élément déclencheur particulier en l'absence de statistiques économiques ou de résultats d'entreprises significatifs.

Les investisseurs s'apprêtaient également à disséquer plus tard dans la semaine les décisions de politique monétaire de la Banque centrale européenne, de la Banque d'Angleterre et de la Banque du Japon.

Le marché obligataire a progressé légèrement. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans a reculé à 2,491% contre 2,505% vendredi soir, et celui à 30 ans à 3,295% contre 3,297%.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer