Ugo Fredette transporté au Québec par ambulance

Ugo Fredette est accusé du meurtre non prémédité de... (Photothèque La Presse)

Agrandir

Ugo Fredette est accusé du meurtre non prémédité de son ex-conjointe Véronique Barbe.

Photothèque La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ugo Fredette a quitté l'Ontario pour être rapatrié au Québec, a confirmé la Police provinciale de l'Ontario (PPO), vendredi.

Selon la porte-parole, Carolle Dionne, l'homme de 41 ans, accusé du meurtre non prémédité de son ex-conjointe, devait être transporté au Québec par ambulance, sous escorte policière. «L'accusé en lien avec une arrestation sous l'alerte Amber au sud-ouest de Renfrew a été transféré de la garde de l'OPP à celle de la Sûreté du Québec», a indiqué la police ontarienne.

Ugo Fredette était hospitalisé à Ottawa après s'être infligé samedi des blessures dans sa cellule du poste de police de Renfrew, où il était détenu depuis son arrestation la veille. Il était d'ailleurs sur le point d'être remis aux autorités québécoises au moment des événements.  

Fredette aurait poignardé à mort son ex-femme, Véronique Barbe, avant de prendre la fuite avec un enfant de six ans. Le fugitif s'est alors lancé dans une longue cavale de 24 heures qui l'aurait mené de Saint-Eustache à Lachute et de Rouyn à Maniwaki pour prendre fin en Ontario.

Un homme de 71 ans, Yvon Lacasse, dont le véhicule aurait été volé par Ugo Fredette dans une halte routière de Lachute, a aussi été retrouvé sans vie mercredi dans le secteur d'Arundel dans les Laurentides.

La PPO dit continuer «d'assister la Sûreté du Québec» en plus de mener une «enquête parallèle sur les infractions pénales» qui auraient été commises par Fredette en Ontario.

Ce portrait-robot a circulé abondamment sur les réseaux... (Photo fournie par la Sûreté du Québec) - image 2.0

Agrandir

Ce portrait-robot a circulé abondamment sur les réseaux sociaux au cours des derniers jours.

Photo fournie par la Sûreté du Québec

Témoin rencontré

Par ailleurs, l'homme portant la barbe, identifié comme «témoin important» dans l'affaire Ugo Fredette, n'est plus recherché par la Sûreté du Québec.

«Cette personne a été identifiée et rencontrée. Celle-ci, après vérification, ne s'avère aucunement reliée au dossier concerné», a indiqué vendredi la porte-parole de la Sûreté du Québec, Ann Mathieu.

Le portrait-robot de l'individu, qui aurait été vu en compagnie de Fredette dans la nuit du 15 septembre à Rouyn-Noranda, a circulé abondamment sur les réseaux sociaux au cours des derniers jours. Les autorités expliquaient jeudi que l'homme n'était possiblement pas au courant que Fredette était sous le coup d'une alerte Amber au moment où il aurait été aperçu avec lui.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer