• Accueil > 
  • Actualités 
  • > Une Saint-Valentin en l'honneur de femmes autochtones victimes de violence 

Une Saint-Valentin en l'honneur de femmes autochtones victimes de violence

Environ 200 personnes ont marché par un froid... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

Agrandir

Environ 200 personnes ont marché par un froid glacial dimanche après-midi, à Montréal

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Alors que les consultations pour établir les bases de la Commission d'enquête sur les femmes autochtones disparues ou assassinées se terminent lundi à Ottawa, environ 200 personnes ont marché par un froid glacial en soutien à ces femmes, dimanche après-midi, à Montréal. Organisateurs et participants à cette septième marche commémorative réclament que des actions concrètes soient posées pour comprendre et contrer ce fléau.

«Notre marche se déroule alors qu'au même moment, une rencontre se tient à Ottawa. Demain sera la dernière journée de consultations pour la Commission d'enquête», a rappelé la militante et maître de cérémonie, Michèle Audette, avant de donner le coup d'envoi à la marche.

«Je sais qu'il fait très froid, mais on se dit que ce que l'on fait pourra réchauffer le coeur de familles partout au pays», a-t-elle dit en remerciant les militants s'étant réunis au métro Saint-Laurent en ce jour de la Saint-Valentin; un moment précisément choisi par les organisateurs pour témoigner soutien et amour aux familles touchées par cette calamité.

Près de 1200 femmes autochtones ont été assassinées ou portées disparues en 30 ans au Canada. Le gouvernement Trudeau a annoncé la tenue d'une Commission d'enquête peu de temps après son élection l'automne dernier.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer