• Accueil > 
  • Actualités 
  • > Résidences pour aînés: la facture des gicleurs s'annonce élevée 

Résidences pour aînés: la facture des gicleurs s'annonce élevée

Québec a élargi l'obligation d'installer des gicleurs lors... (PHOTO ARCHIVES LE SOLEIL)

Agrandir

Québec a élargi l'obligation d'installer des gicleurs lors de la construction d'une résidence pour aînés ou lors de la transformation d'un bâtiment en résidence.

PHOTO ARCHIVES LE SOLEIL

(Québec) Une centaine de résidences de moins de quatre étages pour personnes âgées seront construites au cours des cinq prochaines années et devront obligatoirement installer des gicleurs, au coût total d'environ 6 millions.

Ce sont les estimations qu'a réalisées la Régie du bâtiment quant à l'impact d'une modification au Code de construction publiée dans la Gazette officielle cette semaine. Ce projet de règlement, qui pourra entrer en vigueur dans 45 jours, est une première étape en vue de l'obligation d'installer des gicleurs dans l'ensemble des résidences pour aînés, à l'exception des plus petites.

En vertu de ce projet, et comme La Presse le révélait le mois dernier, Québec élargit l'obligation d'installer des gicleurs lors de la construction d'une résidence pour aînés ou lors de la transformation d'un bâtiment en résidence. À l'heure actuelle, les gicleurs sont obligatoires seulement pour les constructions neuves de quatre étages et plus.

Des exceptions

Les nouvelles résidences de moins de quatre étages seront maintenant soumises à cette obligation. Il y a toutefois des exceptions. Les petites résidences d'un étage et d'un maximum de huit logements - donc au plus 16 personnes - ne seront pas visées par la mesure. C'est la même chose pour les résidences de type unifamilial d'au plus deux étages, qui hébergent moins de 10 personnes et dont le propriétaire habite sur place.

Québec poursuit ses travaux en vue d'imposer l'installation de gicleurs aux quelque 2000 résidences existantes - sauf les plus petites. Cette mesure s'annonce coûteuse: le ministère de la Santé a déjà évoqué une facture de 80 millions. Cette évaluation aurait été faite à partir des normes les plus élevées en matière de pose de gicleurs. Pour certaines résidences, ces normes ne seraient pas nécessaires. Un assouplissement serait envisagé pour faire baisser les coûts.

Québec ne prévoit faire aucune annonce avant la fin de l'enquête du commissaire aux incendies, Cyrille Delâge, sur la tragédie survenue à L'Isle-Verte. Trente-deux personnes sont mortes dans l'incendie de la Résidence du Havre. L'établissement n'était pas doté de gicleurs dans toutes les chambres, une situation conforme aux normes actuelles. Il n'y en avait pas dans la partie qui a été rasée par les flammes.

Dès 1997, Cyrille Delâge recommandait que des gicleurs soient installés dans les résidences pour aînés.




Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer