Décrochez pour le temps des Fêtes

C'est le temps des Fêtes et l'une des rares occasions de l'année où les... (istock)

Agrandir

istock

C'est le temps des Fêtes et l'une des rares occasions de l'année où les familles ont l'occasion de passer du temps ensemble. Mais parfois, les tablettes et téléphones intelligents prennent un peu trop de place.

« Je prends la peine de recevoir toute la famille, et on dirait que je suis la seule à m'intéresser aux autres en personne, dit Grand-maman gâteau. Il y en a toujours un en train de texter. C'est comme si chaque personne en ligne était plus importante que celles qui sont autour de la table.»

Heureusement, il y a des solutions pour éviter que le virtuel ne prenne toute la place.

Mode vibration

Déjà, on peut limiter les dégâts en demandant à chacun de mettre son appareil en mode si-lence ou vibration. «Je demande à chacun de fermer son téléphone au moment de leur arrivée, dit Catherine, une enseignante qui vit sur le Plateau. Et cette année, j'ai bien envie d'ajouter un gage si quelqu'un ne le fait pas : corvée de vaisselle ou quelque chose du genre ! »

Message d'absence

Comment repousser l'invasion des courriels et textos en tout temps ?  « Bonjour, je serai de retour le 5 janvier... » Rien de tel pour réduire le nombre d'appels présumés urgents.

La boîte à cellulaires

Voilà peut-être l'idée de l'année : prenez une boîte en carton ou en bois et demandez à chacun d'y déposer leur appareil à l'intérieur.

Ça va faire jaser, et même créer de l'insécurité chez certains! Vite, c'est le moment de proposer des alternatives pour s'occuper : vous connaissez le Jeu de mimes ou Quelques arpents de pièges ? Succès garanti, toutes générations confondues.

Aller jouer dehors

Les meilleurs souvenirs du temps des Fêtes ? Bien souvent, ce sera une activité extérieure où tout le monde bouge. Ski avec les plus jeunes, glissades, patinage dans un parc, sur un lac ou une rivière (pensez Joliette...) Même le frisbee en hiver a ses vertus !

La pause-cellulaire

Qui a dit que les bonnes habitudes ne pouvaient pas se poursuivre durant l'année ? Martin a instauré chez lui la pause 5 minutes : « Toutes les 90 minutes, on s'accorde un temps pour nos urgences, toilettes, appel ou texto. Et ça marche ! Le reste du temps, nous sommes plus dispo-nibles les uns envers les autres. »

Prisonnier de son portable ?

Bref, ce ne sont pas les idées qui manquent. Autant les réseaux sociaux ont permis de resserrer les liens entre pleins de gens, autant « la peur de manquer quelque chose » a créé la notion de « prisonnier 2.0 ». Une étude de l'université de Kent révèle que les accros consultent leur télé-phone environ 150 fois par jour, soit toutes les 6 minutes environ... Aurait-il remplacé la dou-dou qui nous reliait jadis à notre zone de confort ? Si c'est le cas, il est grand temps de se mettre en mode Fêtes et de se faire un câlin, disons toutes les 6 minutes environ... Voilà tout un cadeau !

Histoire vécue :

« Un jeune Directeur Marketing raconte qu'il a tenté de réduire sa dépendance au cellulaire après un épisode de culpabilité au cours de ses dernières vacances. Il avait accompagné ses deux jeunes enfants jouer à un terrain de jeux près de l'hôtel. Et là, il voit tous les parents (et lui aussi) les yeux rivés sur l'écran de leur téléphone. Il lui revient que ses propres parents l'encourageaient à jouer et  grimper. Il en a eu de la peine pour ses enfants, a fermé son cellulaire et est allé rejoindre ses petits. »

Partager

La liste:-1:liste; la boite:2320429:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:2333426:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:2320468:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:2334608:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer