• Accueil > 
  • XTRA > 
  • Soins 
  • > Médicaments biosimilaires : un gain pour les patients du Québec 

Biosimilaires Canada

Médicaments biosimilaires : un gain pour les patients du Québec

Au cours des 50 dernières années, les médicaments biologiques ont révolutionné le traitement et la prévention de nombreuses maladies invalidantes ou potentiellement mortelles, dont le diabète, l'arthrite, les troubles inflammatoires de l'appareil digestif et des cancers.

Or, les médicaments biologiques - qui sont dérivés d'organismes vivants plutôt que synthétisés par voie chimique, comme c'est le cas des médicaments traditionnels - sont aussi extrêmement coûteux. En 2018 au Québec, les médicaments biologiques représentaient 1,1 % des 289 millions d'ordonnances, mais 30,5 % des coûts de 7 milliards de dollars pour l'ensemble des médicaments d'ordonnance1.

Le régime public d'assurance médicaments du Québec et les régimes d'assurance offerts par les employeurs cherchent à élargir leur couverture pour inclure de nouveaux médicaments plus novateurs. Mais ils doivent aussi contrôler les coûts.

Rendre les soins aux patients abordables

Heureusement, une solution importante est aujourd'hui disponible au Québec.

Les brevets de nombreux médicaments biologiques ont expiré, et d'autres fabricants sont maintenant en mesure de produire ces médicaments. Ces options sont souvent offertes à moindre coût et sont appelées biosimilaires2.

Santé Canada a examiné et autorisé la vente de plusieurs biosimilaires, et de nombreuses autres soumissions pour de nouveaux produits sont en cours d'examen.

Les biosimilaires font partie intégrante des soins prodigués aux patients en Europe depuis plus de 10 ans, et plus de 700 millions de jours de traitements aux patients ont été enregistrés3. Ces traitements sécuritaires et efficaces sont de plus en plus utilisés au Canada, et les Québécois ont maintenant l'occasion de bénéficier de tous les avantages des biosimilaires.

Les avantages de la transition

Les patients atteints de maladies chroniques utilisent généralement un médicament biologique pendant de nombreuses années. Dans ce contexte, les biosimilaires ne peuvent contribuer pleinement à la pérennité des régimes de soins de santé que si ces patients font une transition vers les médicaments biosimilaires.

Cette transition est une pratique courante en Europe, où des politiques proactives sur les biosimilaires ont été mises en oeuvre par les gouvernements. La pratique se développe au Canada également.

La Colombie-Britannique a instauré un programme de transition vers les biosimilaires plus tôt cette année, et d'autres provinces pourraient lui emboîter le pas. Les médecins sont impliqués auprès des patients pour appuyer cette transition, et la province espère générer des économies d'« environ 96,6 millions de dollars au cours des trois premières années, qui seront redirigées vers l'ajout de médicaments supplémentaires et une meilleure couverture pour les patients »4. Des assureurs comme Green Shield Canada et Croix Bleue du Pacifique ont également adopté les biosimilaires et encouragent la transition.

Cette expérience, qui prend graduellement de l'ampleur, a généré un large éventail de preuves concrètes soutenant la pratique bien établie qui consiste à faire passer les patients d'un médicament biologique d'origine à un médicament biosimilaire5.

Selon Santé Canada, « les patients et les fournisseurs de soins de santé peuvent avoir confiance en le fait que les médicaments biosimilaires sont efficaces et sécuritaires pour chacune de leurs indications autorisées. Aucune différence d'efficacité et d'innocuité n'est prévue à la suite d'un changement d'utilisation courante entre un médicament biosimilaire et son médicament biologique de référence pour une indication autorisée »6.

Le résultat final

Les biosimilaires sont examinés et autorisés pour la vente par Santé Canada. Ils sont aussi sécuritaires et efficaces que le médicament biologique d'origine correspondant et peuvent apporter une valeur inestimable au système de santé du Québec.

La transition des patients d'un médicament biologique d'origine vers un nouveau médicament biosimilaire constitue un choix responsable pour ceux qui gèrent les budgets de médicaments. Elle contribuera à garantir aux patients un accès à des traitements essentiels pour les années à venir.

Pour en savoir plus sur les avantages des médicaments biosimilaires

[1] IQVIA, ventes des pharmacies et des hôpitaux et Compuscript.

[2] Rapport annuel sur les dépenses des régimes publics d'assurance médicaments, 2017-2018, Système national d'information sur l'utilisation des médicaments prescrits (SNIUMP). http://www.pmprb-cepmb.gc.ca/view.asp?ccid=1474&lang=fr.

[3] « Biosimilar medicines - rising to the cost challenge », International Generic and Biosimilar Medicines Association. http://www.igbamedicines.org/doc/Module3.pdf . Consulté le 10 novembre 2019.

[4] « B.C. expands use of biosimilars to offer coverage for more treatment options », Ministère de la Santé de la Colombie-Britannique. https://news.gov.bc.ca/releases/2019HLTH0080-001072. Consulté le 25 novembre 2019.

[5] « Building on the experience and success of biosimilar medicines », International Generic and Biosimilar Medicines Association. http://www.igbamedicines.org/doc/Module6.pdf. Consulté le 10 novembre 2019.

[6] « Médicaments biologiques biosimilaires au Canada : fiche d'information », Santé Canada. https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/medicaments-produits-sante/produits-biologiques-radiopharmaceutiques-therapies-genetiques/information-demandes-presentations/lignes-directrices/fiche-renseignements-biosimilaires.html. Consulté le 10 novembre 2019.

Partager

La liste:-1:liste; la boite:2320429:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:2333426:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:2320468:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:2334608:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer