• Accueil > 
  • XTRA > 
  • Finance 
  • > Au-delà du plan d'affaires : convaincre les grands joueurs 

Banque Nationale du Canada - Entreprises en démarrage

Au-delà du plan d'affaires : convaincre les grands joueurs

Ian Jeffrey est cofondateur de Breathe Life.... (THANH PHAM / SID LEE)

Agrandir

Ian Jeffrey est cofondateur de Breathe Life.

THANH PHAM / SID LEE

Fini les brochures, les courtiers à domicile et les tests médicaux. Grâce à la plateforme numérique de la start-up montréalaise Breathe Life, il est maintenant possible de magasiner son assurance vie en ligne, peu importe le lieu et l'heure ! Mais au-delà d'une idée forte et d'un plan d'affaires solide, il fallait aussi réussir à convaincre les grands joueurs de l'industrie, comme l'explique le cofondateur Ian Jeffrey.

L'étincelle : faire une différence dans la vie des gens

Aux États-Unis, les trois quarts des parents issus de la génération des milléniaux n'ont pas d'assurance vie. En clair, cela signifie qu'à la suite du décès de l'un d'eux, la vie de la famille pourrait être accablée par un fardeau financier. Quand il est tombé sur cette statistique, Ian Jeffrey, lui-même père de deux jeunes garçons, s'est juré de renverser la tendance. L'entrepreneur - qui cumule 20 ans d'expérience dans le milieu des technologies de l'information (TI) - cherchait à lancer une nouvelle entreprise avec une mission forte. Pour lui, il apparaissait clair que toutes les familles devaient avoir accès à la sécurité financière à la suite du décès d'un proche.  

75 %

Pourcentage des parents milléniaux américains qui n'ont pas d'assurance vie.

Source : Bestow, plateforme d'assurance vie en ligne

Le produit : une plateforme numérique pour les assureurs

Ian Jeffrey est alors entré en contact avec Diagram, une plateforme de lancement pour entreprises gravitant dans les domaines de l'assurance, des services financiers et des soins de santé. On lui a proposé de vendre de l'assurance en ligne. « J'avais envie de faire les choses autrement, en phase avec les besoins du marché, dit-il. En ce moment, la distribution d'assurance vie se fait hors ligne : le courtier se rend chez le client, discute avec lui autour de la table et essaie de comprendre ses besoins. Le processus est resté inchangé depuis 100 ans ! »

Afin d'offrir une expérience plus moderne, ses partenaires Arach Tchoupani, Jean-Nicholas Hould, Sébastien Malherbe et lui-même misent sur une plateforme numérique permettant aux compagnies d'assurance vie de vendre leurs produits en ligne. L'outil s'adapte aux besoins et aux couleurs de chaque enseigne. « Le client n'a plus besoin de parler avec un intermédiaire ni de faire de tests médicaux pour acheter des produits d'assurance vie, explique M. Jeffrey. Tout se fait en ligne, à partir d'un téléphone mobile, d'une tablette ou d'un ordinateur. »

70 %

Proportion des ventes d'assurance vie qui se font sur téléphone mobile avec la plateforme Breathe Life.

Source : Breathe Life

Le défi : convaincre les gros joueurs

Dans l'univers des TI, le plan d'affaires diffère beaucoup de celui d'autres secteurs. « Un plan sur papier, ça n'existe pas. Il faut d'abord tester en ligne une version simplifiée du produit, puis observer les signes d'intérêt », détaille Ian Jeffrey. Mais pour cela, il faut un client... Comment convaincre alors les grandes entreprises, qui ont souvent leurs propres développeurs à l'interne, de faire affaire avec une petite PME en démarrage d'une vingtaine d'employés ? « On a fait valoir notre capacité à travailler vite et à moindre coût », indique l'entrepreneur.

La Banque Nationale a été la première à embarquer dans l'aventure de Breathe Life. « Ensemble, on a pu voir ce qui fonctionne ou pas sur la plateforme. La Banque Nationale a joué un grand rôle dans le succès du démarrage de notre entreprise, d'abord comme client, puis comme investisseur, reconnaît Ian Jeffrey. Elle utilise notre plateforme, et nous ses services : comptes bancaires, cartes de crédit, etc. »

La prochaine étape : percer le marché américain 

Tout récemment, Breathe Life a obtenu un financement de 4,5 millions de dollars de différents investisseurs, dont Diagram, Real Ventures et Banque Nationale. « Ce soutien va nous permettre d'agrandir notre équipe et d'accélérer le développement de notre produit, soutient Ian Jeffrey. Le marché des "assurtech" est en explosion. Les compagnies d'assurances commencent déjà à faire appel à nous. » La petite entreprise montréalaise vise le marché mondial, à commencer par les États-Unis. « On a eu une bonne idée, au bon moment. Ça ne sera pas long que ça va décoller ! »

18 %

Augmentation moyenne des ventes d'assurance vie pour les compagnies qui utilisent la plateforme.

Source : Breathe Life

Le saviez-vous ?

De la rédaction du plan d'affaires à la recherche de financement, en passant par l'incorporation, la Banque Nationale peut vous accompagner à toutes les étapes du démarrage de votre entreprise.

Découvrez des solutions adaptées aux entreprises en démarrage

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

La liste:-1:liste; la boite:2320429:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:2333426:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:2320468:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:2334608:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer