Retraite

De pompier à professeur de plongée

Lorsque sa carrière de pompier prendra fin, Yanick entend vivre ses belles années bien au chaud, dans le feu de l'action, en passant l'hiver dans un paradis tropical pour y enseigner la plongée. Une récente randonnée avec raquettes aux pieds en compagnie de Claude, un technicien en instrumentation à la retraite, lui a permis de récolter de judicieux conseils pour réaliser son projet. Voici son histoire.

Rêves d'aventures

Alors que certains travailleurs rêvent un jour de pouvoir enfin « prendre ça relax », Yanick envisage plutôt une retraite pleine d'action. « J'adore les voyages et les sports, et j'aimerais pouvoir en faire un style de vie prédominant », explique-t-il. Celui qui a bougé toute sa vie entend bien continuer de le faire : « Une retraite active m'apparaît comme un gage de bonne santé et de longévité. »

Plan de retraite

Idéalement, Yanick souhaite prendre sa retraite assez jeune, « mais compte tenu de certains contextes économiques, ça pourrait aller à un peu plus tard », précise-t-il. Une fois qu'il aura quitté le service de sécurité incendie, l'homme aimerait travailler à temps partiel dans un domaine complètement différent qui le passionne - comme l'enseignement de la plongée sous-marine - pour s'assurer d'avoir un revenu d'appoint. Mais pourquoi la plongée ? « Les fonds marins sont riches de vie, et je suis toujours curieux de les découvrir, d'en faire partie », raconte-t-il.

Acheter une école

Yanick a déjà entrepris certaines démarches en vue d'obtenir les diplômes nécessaires pour enseigner la plongée et acquérir l'expérience requise en participant à des voyages spécialisés. Plutôt que de partir de zéro, il prévoit acheter une école existante, question de pouvoir compter sur du personnel et de l'équipement déjà en place.

Revenus disponibles

Tout en prévoyant un emploi à temps partiel au moment de la retraite, Yanick contribue à des formes d'épargne diversifiées pour soutenir son projet. Le pompier possède un fonds de pension au travail ainsi que des économies personnelles dans un deuxième fonds, en plus de gérer parallèlement une entreprise de gestion-conseil pour un réseau d'importateurs. Il prévoit qu'il pourra éventuellement gérer celle-ci à distance une fois qu'il aura quitté son emploi. « Je peux y travailler de n'importe où, pourvu que j'aie accès à Internet », ajoute-t-il.

Santé et imprévus

Lors de sa rencontre avec Claude, un retraité très actif, deux conseils ont particulièrement marqué Yanick. « Il faut prendre soin de sa santé tôt afin de pouvoir profiter pleinement de sa retraite, et aussi investir dans un fonds d'urgence pour affronter les imprévus », dit-il. Cela peut être aussi simple que d'effectuer des versements hebdomadaires dans un compte où les sommes sont plus facilement accessibles - un compte d'épargne libre d'impôt (CELI), par exemple. Yanick est convaincu que suivre ces conseils lui permettra davantage de flexibilité quant à la date de son éventuel départ.

Dollars par semaine

Des économies régulières assurent une plus grande marge de manoeuvre devant les incertitudes au sujet de l'avenir. « Quelques dollars par semaine investis dans un fonds enlèveront beaucoup de poids sur nos épaules au moment de notre retraite », croit Yanick. Il cite en exemple Claude, qui a cotisé pendant de nombreuses années au Fonds de solidarité FTQ pour réussir à quitter son emploi de technicien en instrumentation plus tôt, avec plus d'argent.

Une websérie à voir

Yanick est l'un des futurs retraités présentés dans la websérie Bâtisseurs de retraites, une initiative du Fonds de solidarité FTQ. Dans chaque épisode, un jeune travailleur aborde sa retraite idéale en compagnie d'un retraité qui a de son côté déjà adopté le style de vie visé. Aux quatre épisodes s'ajoutent six capsules informatives dans lesquelles les retraités répondent à des questions plus directes sur la planification de la retraite, en plus de donner des trucs et des conseils sur celle-ci. À voir !

Visionnez les autres épisodes de la websérie

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Laisser la passion prendre son envol

    Finance

    Laisser la passion prendre son envol

    Lorsqu'elle sera prête à dire adieu à son poste de cadre dans le domaine des télécommunications, Marie-Ève entend échanger son portable contre un sac... »

  • Vert, votre portefeuille ?

    Finance

    Vert, votre portefeuille ?

    D'un côté, il y a le budget personnel... qui, avouons-le, est aussi variable que le sont bien souvent les sautes d'humeur de dame Nature. De l'autre,... »

La liste:-1:liste; la boite:2320429:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:2333426:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:2320468:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:2334608:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer