La glace est le plus sûr allié des cocktails. Pour offrir des cubes si purs qu'on peut voir à travers, Pierre-Olivier Prince et son ex-partenaire d'affaires ont trouvé le moyen de la cristalliser. Grâce à la puissance des médias sociaux, Les Marchands ont créé une avalanche de demandes !

Publié le 31 août 2017

XTRA Qu’est-ce qu’un XTRA?

XTRA est une section qui regroupe des contenus promotionnels produits par ou pour des annonceurs.

Pour Pierre-Olivier Prince, le monde de la mixologie est une passion. Le jeune homme ne compte plus les drinks concoctés durant sa carrière de bartender, ni les efforts déployés pour extraire des « morceaux de cristal » de gros blocs de glace maison congelés pendant des jours ! « Dans certains bars, on en produisait en quantité limitée avec beaucoup de pertes. Mais on était fiers de servir des cocktails avec ces glaçons translucides fabriqués de A à Z et qui n'altéraient pas le goût », dit-il. Devant la vive satisfaction des clients, Pierre-Olivier et son ex-partenaire d'affaires Kevin Ambroise ont eu l'idée d'en produire en grande quantité, dans le but de « contribuer à l'essor de la scène montréalaise de la mixologie ».

« Comme tout était nouveau, on a dû emprunter les techniques et la machinerie des sculpteurs sur glace ! », évoque Pierre-Olivier. Fin 2015, ils annoncent via les médias sociaux le lancement de leur glace cristalline dans quelques établissements de la métropole. La campagne est un succès. Aujourd'hui seul aux commandes des Marchands, Pierre-Olivier nous explique sa stratégie pour rejoindre les consommateurs, un verre à la fois.

Les ventes vont bon train, alors que vous ciblez directement les bars, restos et hôtels. Comment faites-vous pour atteindre cette clientèle du B2B ?   

On doit faire preuve de créativité. On s'entend, on donne une image de marque à... de l'eau gelée ! Il faut donc expliquer ce qu'est la glace cristalline et d'où ça vient. Le site Web raconte l'histoire - il y a plus d'un siècle, Montréal était une plaque tournante de distribution de glace en Amérique du Nord -, et détaille les produits - des cubes, des prismes, des sphères, des blocs à punch et sur mesure pour tous types de verrerie. Le message doit être compris des tenanciers et des propriétaires d'établissement, mais aussi de leurs clients. Le site renvoie donc vers nos médias sociaux. Instagram sert de « galerie d'art » avec des photos d'inspiration. J'utilise Facebook comme « calendrier » et pour nos relations de presse. Mais ce n'est pas la plateforme que je préfère.

Y a-t-il des aspects de Facebook qui vous apparaissent complexes ?

Certaines fonctionnalités me dépassent. Il y a beaucoup d'informations à remplir pour créer une page d'entreprise - texte d'accueil, à propos, photos, événements... Les campagnes publicitaires me semblent plus adaptées au B2C (entreprises aux particuliers). Parfois, j'ai beau poster de super belles publications, il y a peu de retombées en matière de ventes et d'opportunités. Je me demande comment faire mieux.

Avez-vous songé à solliciter l'aide d'un expert en numérique pour vous aider à mieux atteindre vos cibles ?

Pas encore. Pour une petite entreprise comme la nôtre, c'est dur de justifier une dépense si on ne connaît pas la valeur réelle des retombées. Mais quand on passera à la vente au détail (au printemps 2018), ça pourrait être pertinent de s'asseoir avec un expert des ventes en ligne pour obtenir des conseils sur la gestion de Facebook et du site Web. J'aimerais aussi avoir une analyse des données de fréquentation pour les traduire en ventes. Ainsi je pourrais déterminer si mon investissement en vaut la peine et mérite d'être bonifié.

Comme Pierre-Olivier, vous aimeriez comprendre mieux certains aspects du marketing numérique ? Que ce soit pour apprivoiser les outils de statistiques ou pour optimiser vos médias sociaux, nous pouvons vous aider. 

Pour découvrir les services pour entreprises, consultez le site de Pages Jaunes.