Oser écouter son coeur

La techno au service de l'éducation

Publicité

Pendant 10 ans, l'artisan informatique Guillaume Langlois a créé des outils de communication interactifs à son laboratoire Space & Dream, jusqu'à ce qu'il réoriente son entreprise vers l'éducation avec des applications pédagogiques pour les jeunes en difficulté. Rencontre avec un visionnaire qui a osé écouter son coeur.

L'innovation émerge... du repos. Guillaume Langlois en a fait l'expérience lors d'un voyage au Bhoutan, il y a deux ans : « Un matin, je suis sorti de ma tente, il y avait une belle lumière, tout était calme. J'ai eu un genre d'épiphanie : ce qu'on savait faire - concevoir des logiciels destinés à la communication, au divertissement et au marketing -, on devait dorénavant l'appliquer aux produits éducatifs. »

Car celui qui enseigne aussi à l'université croit dur comme fer que l'éducation est une solution durable à bien des problèmes dans le monde. « Outiller les citoyens de demain, disséminer l'apprentissage à travers les classes sociales, les nations et les cultures est un rempart contre la peur et la guerre », juge-t-il.

De retour au pays, en 2016, il place donc ses billes dans une nouvelle initiative chère à ses yeux. Space & Dream devient un holding duquel naîtra la filiale Appligogiques. « On a fait appel à des professionnels de l'éducation pour transposer leurs connaissances dans un univers ludique afin d'aider les jeunes de 5 à 12 ans dans leurs apprentissages de la langue française », explique le technologue créatif de 38 ans.

Les élèves confondent les lettres P et D? Ne savent pas comment épeler certains sons du langage? Deux applications multiplateformes inspirées de l'univers des jeux en ligne - Mots sans maux et Madame Mo - leur sont maintenant proposées pour surmonter leurs difficultés en lecture et en orthographe. 

« J'ai mis du temps à le comprendre, mais l'argent n'est pas une fin en soi. J'avais envie de faire du beau, mais aussi de contribuer de façon significative à la société. Cette audace m'a empêché longtemps de dormir! »

Aujourd'hui, Guillaume Langlois se dit heureux comme jamais : « On est une plus petite équipe dont tous les membres travaillent dans le même sens. Des parents, des enseignants, des orthophonistes m'appellent pour me remercier. C'est comme si le marché s'ouvrait à nous. » À moyen terme, il entend cibler d'autres difficultés d'apprentissage - en math et en communication chez les enfants autistes, par exemple - et proposer de nouveaux logiciels pour tous les âges. À long terme, il souhaite commercialiser ses produits partout dans le monde.

« Il ne faut jamais lâcher. Même quand le sommet est caché par les nuages », dit-il. S'il avait un conseil à donner, ce serait celui-ci : persister, mais rester souple. « S'entêter, c'est comme naviguer sur une mer sans vent : ça n'avance pas. Il faut continuer de voguer tout en acceptant de changer de bateau quand il le faut. Le cheminement est la fin en soi. » Pour lui, c'est ça, le vrai succès!

Découvrez les applications éducatives d'Appligogiques

Visitez la page Facebook d'Appligogiques

Consultez le site de Cadillac

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

La liste:-1:liste; la boite:2320429:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:2333426:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:2320468:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:2334608:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer