Heureusement — et contrairement à la situation dans plusieurs autres pays —, les faillites bancaires sont rares au Canada, la dernière remontant à plus de 25 ans. Néanmoins, elles ont déjà été plus fréquentes alors que 43 institutions financières ont fermé leurs portes entre 1967 et 1996. Heureusement, les dépôts des quelque deux millions de personnes touchées par ces faillites étaient protégés par la Société d’assurance-dépôts du Canada (SADC). En cette période d’incertitude économique, il est rassurant de savoir que votre épargne est en sécurité. Voici comment, depuis bientôt 55 ans, la SADC continue de veiller sur ce qui vous est cher.

Publié le 20 janvier

XTRA Qu’est-ce qu’un XTRA?

XTRA est une section qui regroupe des contenus promotionnels produits par ou pour des annonceurs.

Protéger l’épargne des Canadiennes et des Canadiens

La SADC est une société d’État fédérale qui a été établie en 1967, après une année marquée par une crise financière et la perte de confiance des déposants, qui ont révélé la fragilité du système financier.

En protégeant l’argent durement gagné et confié à ses institutions membres, la SADC contribue à la stabilité du système financier canadien.

Leah Anderson, présidente et première dirigeante de la SADC

Aujourd’hui, la SADC protège plus de 1 billion de dollars en dépôts — soit 1000 milliards — et compte plus de 80 institutions membres. L’organisme ne reçoit aucun fonds public et finance plutôt ses activités en percevant des primes auprès de ses membres, soit des banques, des coopératives de crédit fédérales et des sociétés de fiducie et de prêt.

Dépôts assurés automatiquement jusqu’à 100 000 $ par catégorie

Dans chaque institution membre, l’argent que vous possédez dans un compte d’épargne, un compte-chèques, dépôts en devise (dollars américains et autres), un certificat de placement garanti (CPG) ou d’autres dépôts à terme est protégé automatiquement jusqu’à 100 000 $ dans chacune des catégories suivantes :

Pour tenir compte des nouvelles habitudes d’épargne des Canadiens, à compter du 30 avril 2022, la protection des dépôts détenus en fiducie sera renforcée et de nouvelles catégories de couverture seront ajoutées, incluant les régimes enregistrés d’épargne-invalidité (REEI).

Cependant, votre argent investi en fonds communs de placement, en actions, en obligations, en fonds négociés en bourse (FNB) et/ou en cryptomonnaie ne bénéficie d’aucune protection de la SADC. Au Québec, certains de ces actifs pourraient être protégés par des programmes autres que ceux offerts par la SADC.

Découvrez comment la SADC protège votre argent

Qu’arriverait-il si votre institution éprouvait des difficultés financières ?

La société d’État a à sa disposition plusieurs outils pour rétablir la situation, comme procéder à la vente d’actions ou d’actifs de l’institution financière, organiser la fusion de cette dernière avec une autre ou mener une restructuration, tout en assurant la continuité des services financiers essentiels.

Si une institution financière membre en venait à devoir fermer ses portes, la SADC vous rembourserait automatiquement le montant de vos dépôts assurés (capital et intérêts) en quelques jours seulement, dans la plupart des cas. Vous n’auriez alors aucune démarche à faire.

Résolution pour 2022 : cultiver la littératie financière

La SADC vous encourage donc à profiter de la nouvelle année pour prendre en main votre éducation financière en visitant le site web de la SADC (sadc.ca). Vous travaillez fort pour gagner votre argent et, tout au long de l’année, vous aurez à prendre des décisions sur la façon dont vous l’utiliserez.

En vous renseignant davantage sur le système financier canadien et sur les mécanismes de protection dont vous bénéficiez, vous augmentez votre capacité à prendre des décisions éclairées concernant vos finances personnelles.

Obtenez des conseils sur l’argent au féminin