Quel est le plus grand défi lorsque vous démarrez une entreprise ? Devez-vous adopter un modèle d’affaires différent pour commercialiser une nouvelle technologie ? Dans les troisième et quatrième épisodes du balado Libres échanges de Desjardins, l’animatrice Katerine-Lune Rollet en discute avec le fondateur de HerbiaEra, Alexandre Boucher-Doddridge, le président fondateur de Diffusion Solutions Intégrées, Louis-Philippe Poulin, ainsi que des conseillers et conseillères aux entreprises de Desjardins. Obtenez ci-dessous plus de recommandations au sujet de cette étape cruciale de la réussite en affaires.

XTRA Qu’est-ce qu’un XTRA?

XTRA est une section qui regroupe des contenus promotionnels produits par ou pour des annonceurs.

Écoutez les plus récents épisodes du balado Libres échanges :

Épisode 4 : Démarrer son entreprise : par où commencer

0:00
 
0:00
 

Épisode 3 : Démarrage d’entreprises technologiques : quelles sont les bonnes pratiques ?

0:00
 
0:00
 
Écoutez tous les épisodes sur Spotify

L’humain d’abord

Tant au démarrage qu’à des stades plus avancés, la réussite d’une entreprise dépend d’une saine gestion et des gens qui y participent, encore plus que de l’argent ou des circonstances favorables.

Les gens sont responsables du succès d’un projet. C’est l’équipe, sa persévérance, sa connaissance du marché, sa valeur ajoutée, son écoute ainsi que sa capacité à bien s’entourer et à se faire accompagner qui comptent le plus.

Gérald St-Aubin, vice-président Stratégies et Marketing, Entreprises chez Desjardins

L’importance du plan d’affaires

Un outil de visualisation comme la matrice du modèle d’affaires (en anglais : business model canvas) permet de réfléchir aux éléments clés de l’entreprise, notamment sa proposition de valeur, sa clientèle cible, sa structure de coûts et de revenus, etc.

Par la suite, un plan d’affaires détaillé concrétise cette idée en présentant ses avantages concurrentiels, son marché, sa structure d’entreprise et les membres de l’équipe. « Plus le plan d’affaires est concret, organisé et bien maîtrisé, plus vous êtes en mesure de convaincre des partenaires, des clients et des fournisseurs de s’intéresser au projet, et pas seulement des créanciers », souligne Gérald St-Aubin.

Vous entourer des bonnes ressources

Les gouvernements, les écoles d’entrepreneuriat et divers organismes offrent tous d’accompagner les nouveaux entrepreneurs. Devant autant de possibilités, vers qui vous tourner d’abord ?

En expliquant votre projet dès le début à un conseiller de votre institution financière, ce dernier peut vous faire bénéficier de ses propres expériences et vous guider vers les meilleurs intervenants.

Gérald St-Aubin

Renseignez-vous sur les accélérateurs, les incubateurs et d’autres acteurs socio-économiques qui appuient le démarrage d’entreprise dans votre région. Ils sont en mesure, par exemple, de vous mettre en relation avec des partenaires d’affaires potentiels ou de vous offrir l’accès à du mentorat. Comme Desjardins soutient plusieurs organismes du genre, vous pouvez discuter avec votre conseiller pour qu’il vous dirige vers les bonnes ressources.

Obtenir le financement adapté

Amasser une mise de fonds nécessaire au démarrage d’une première entreprise est exigeant. Des solutions de financement alternatif, par exemple le Microcrédit Desjardins aux entreprises et le programme Créavenir, facilitent cette étape. Souvent reconnus comme une mise de fonds personnelle de l’entrepreneur, ces fonds rendent possible l’obtention d’aide gouvernementale ou de subventions additionnelles.

Découvrez les programmes de finance solidaire de Desjardins

Notre objectif, c’est d’accompagner les entreprises de l’idéation jusqu’au marché public si nécessaire. Nous souhaitons le faire de façon fluide et sans bris, afin de soutenir ces entreprises et de leur permettre d’avoir accès aux liquidités essentielles à toutes les étapes de leur croissance.

Gérald St-Aubin

En plus des prêts traditionnels, d’autres solutions de financement peuvent être proposées en fonction du modèle d’affaires. Par exemple, si une entreprise technologique possède peu ou pas d’actifs tangibles, le capital-actions peut offrir les fonds nécessaires grâce à la participation d’un partenaire financier.

Si la nature du produit ou du service offert s’y prête, avoir recours au financement participatif — à l’aide d’une plateforme comme La Ruche — est une autre façon d’amasser une partie des fonds nécessaires au démarrage. Par ailleurs, cet appel à la communauté confirme du même coup s’il existe un réel potentiel de marché!

L’accompagnement pour ne pas perdre votre chemin

« Vous lancer en affaires de façon isolée, ça représente un risque plus important, met en garde Gérald St-Aubin. En étant bien accompagné des meilleurs intervenants tout au long de votre projet, et par vos échanges avec eux, vous favorisez un meilleur alignement, en plus de maximiser vos chances de réussite en gardant le cap sur vos objectifs. » Outils de gestion, service de paie simplifiée, solutions numériques et de commerce international : de tels outils simplifient la gestion, pour vous permettre de mieux vous concentrer sur la croissance des affaires.

Ce qui distingue les entreprises technologiques

Les entreprises technologiques possèdent souvent peu d’actifs tangibles : le financement sert plutôt au développement d’une idée, d’une plateforme ou d’une technologie. « Le plan d’affaires devient ainsi un outil essentiel afin de bien démontrer le potentiel de votre projet et son modèle de revenus », indique Gérald St-Aubin. Dans bien des cas, le financement d’origine est moins élevé, mais lorsqu’arrive le succès commercial, la croissance est alors fulgurante.

La courbe de croissance de ce type d’entreprises est souvent imaginée comme la forme d’un bâton de hockey : ça commence progressivement, puis ça explose.

Gérald St-Aubin

Le financement doit soutenir les besoins urgents de cette progression soudaine, notamment l’augmentation rapide de la commercialisation et le recrutement de la main-d’œuvre.

Accélérer l’entrée au marché

Le temps est souvent le plus grand ennemi de l’entrepreneur, et la course au marché est bien réelle. « Desjardins a des solutions pour aider ses membres à se lancer en affaires, rappelle Gérald St-Aubin. Si vous avez une bonne idée, accélérez votre projet avant qu’un concurrent le réalise à votre place ! »

Démarrez votre entreprise avec Desjardins