Pourquoi remettre à demain ce qu’on peut faire aujourd’hui ? Alors que le transport routier est responsable de 36 % de nos émissions de gaz à effet de serre (GES), il s’avère logique d’accélérer le virage vers l’électromobilité. Bonne nouvelle : les avantages sont nombreux, tant pour la planète que pour le portefeuille.

Publié le 9 mai 2021

XTRA Qu’est-ce qu’un XTRA?

XTRA est une section qui regroupe des contenus promotionnels produits par ou pour des annonceurs.

UN VÉHICULE ÉLECTRIQUE, C’EST…

… ÉCONOMIQUE
Plus cher qu’un modèle à essence, le véhicule rechargeable ? Pas si vite : les chiffres démontrent plutôt l’inverse. D’abord, un véhicule semblable permet de réduire les dépenses sur l’énergie de plus de 75 %, et celles liées à l’entretien périodique d’au moins 50 %. Puis, grâce aux mesures incitatives gouvernementales, les mensualités versées à l’achat ou à la location d’un véhicule rechargeable sont réduites. En fin de compte, elles se rapprochent grandement des mensualités relatives à un véhicule à essence comparable.

Calculez les économies que vous pourriez réaliser en roulant électrique.

Le programme Roulez vert du gouvernement du Québec offre jusqu’à 8 000 $ de rabais à l’achat ou à la location d’un véhicule électrique neuf. Du côté fédéral, la subvention peut atteindre 5 000 $, pour un total allant jusqu’à 13 000 $. Un rabais provincial de 4 000 $ est également offert à l’achat ou à la location d’un véhicule électrique d’occasion, selon certaines conditions.


… PROPRE
Même si la fabrication de la batterie d’un véhicule électrique nécessite d’importantes quantités de ressources minières, une étude réalisée par le Centre international de référence sur le cycle de vie des produits, procédés et services (CIRAIG) démontre que sur l’ensemble de son cycle de vie, un véhicule électrique propulsé par l’hydroélectricité émet jusqu’à 80 % moins de GES qu’un véhicule à essence après avoir roulé 300 000 km. De plus, la batterie peut avoir plusieurs vies. Un bel exemple d’économie circulaire !

Visionnez la série de chroniques Roulons Électrique avec Christine Beaulieu.

Pour réduire encore plus son impact environnemental, on conseille de privilégier le marché d’occasion, et surtout de minimiser ses déplacements en voiture, en utilisant les transports collectif et actif ou encore le covoiturage.

Marilène Bergeron, gestionnaire de programme en mobilité, Équiterre

… FACILE
Recharger un véhicule électrique, c’est aussi simple que de le faire pour un téléphone. En plus de pouvoir faire le plein à la maison, on n’a besoin que de quelques secondes pour brancher un véhicule. Le lendemain matin, la batterie est chargée à nouveau à 100 %. L’expérience de recharge sur la route brille aussi par sa simplicité : grâce aux 6 000 bornes de recharge publiques qu’on trouve au Québec, il est tout aussi facile de se ravitailler en chemin.

Au bout de 20 000 kilomètres parcourus, un automobiliste peut économiser jusqu’à 1 785 $ en coûts énergétiques. Par ailleurs, il est important de rappeler que le gouvernement du Québec offre également un rabais de 600 $ à l’achat d’une borne de recharge.

Marilène Bergeron, gestionnaire de programme en mobilité, Équiterre

… PRATIQUE
Outre un entretien simplifié, rouler en véhicule électrique permet de profiter d’une foule d’autres avantages pratico-pratiques, à commencer par ceux qui sont liés à la plaque verte. Les véhicules qui arborent une telle plaque peuvent circuler sur plusieurs voies réservées, quel que soit leur nombre de passagers. Les gens qui les conduisent bénéficient également de mesures d’accès gratuit à plusieurs ponts à péage ainsi qu’aux services de traversiers payants sur le territoire du Québec. Un nombre grandissant de municipalités offrent également le stationnement gratuit aux propriétaires de véhicules rechargeables.

Avec un véhicule entièrement électrique, plus besoin de faire de changement d’huile. Les freins s’usent aussi moins rapidement, car le freinage, qui s’effectue par récupération d’énergie, ne sollicite ni les disques ni les plaquettes.

Marilène Bergeron, gestionnaire de programme en mobilité, Équiterre

… FIABLE
Certains préjugés quant à la fiabilité des véhicules rechargeables persistent encore aujourd’hui. Pourtant, selon une étude menée par le magazine américain Consumer Reports en 2017, les véhicules électriques seraient plus fiables que ceux qui sont équipés d’un moteur à combustion. Leur conception plus simple et l’absence de systèmes d’alimentation en essence, de refroidissement et de pièces d’usure font en sorte qu’ils font moins l’objet de réparations fréquentes.

Les composantes électriques et hybrides des modèles rechargeables, dont la batterie, sont couvertes par une garantie allant de 8 à 10 ans, ou de 100 000 à 200 000 kilomètres.

Marilène Bergeron, gestionnaire de programme en mobilité, Équiterre

Découvrez le plaisir de rouler électrique.