L’autonomie alimentaire et énergétique, est-ce accessible à tous ? Peut-on réellement s’autosuffire avec ce que l’on cultive et produit si on habite en ville, en banlieue, en appartement, sur un terrain forestier ? Avec sa nouvelle série documentaire, Unis TV nous fait réaliser que l’autosuffisance… C’est plus qu’un jardin !

XTRA Qu’est-ce qu’un XTRA?

XTRA est une section qui regroupe des contenus promotionnels produits par ou pour des annonceurs.

C’est à travers le parcours de deux sympathiques familles que la série C’est plus qu’un jardin nous fait découvrir l’éventail de possibilités qu’offre l’autosuffisance. Dans cette aventure, elles sont accompagnées de Jean-Martin Fortier, visionnaire agriculteur à l’origine de La Ferme des Quatre-Temps, et de Dany Bouchard, maraîcher passionné.

Dany Bouchard et Jean-Martin Fortier accompagnent les familles dans la réalisation de leurs projets d’autosuffisance.

Projet de la famille Cochrane-Bilodeau :

Emmanuel Bilodeau, Édith Cochrane et trois de leurs enfants travailleront fort pour réaliser plusieurs projets sur leur terrain situé en forêt dans les Laurentides. Privé d’ensoleillement, celui-ci ne leur permet pas de cultiver une foule de légumes ; leur parcours vers l’autosuffisance se fera donc autrement. Réussiront-ils à bâtir un four à pain avec des matériaux recyclés, à obtenir des œufs de leurs poules domestiques, à concevoir un système de récupération des eaux usées ?

Pour moi, l’autosuffisance est inintéressante si elle ne rime pas avec une diminution de mon empreinte écologique.

Emmanuel Bilodeau

On a envie de relever un défi et de se coucher plus fiers, moins niaiseux et moins polluants.

Édith Cochrane

  • Édith, Emmanuel et leurs enfants se réjouissent des richesses que leur réserve leur terrain forestier malgré le manque d’ensoleillement.

    Édith, Emmanuel et leurs enfants se réjouissent des richesses que leur réserve leur terrain forestier malgré le manque d’ensoleillement.

  • Tous les enfants se montrent enthousiastes à l’idée de s’occuper des poules nouvellement adoptées par la famille.

    Tous les enfants se montrent enthousiastes à l’idée de s’occuper des poules nouvellement adoptées par la famille.

  • Adélaïde, la benjamine de la famille, met littéralement la main à la pâte en confectionnant du pain avec son papa.

    Adélaïde, la benjamine de la famille, met littéralement la main à la pâte en confectionnant du pain avec son papa.

1/3
  •  
  •  
  •  

Projet de la famille Lucas-Bédard :

Propriétaires d’un terrain de bonne dimension dans la banlieue sud de Montréal, Caroline Bédard et Jonathan Lucas ont la chance d’avoir l’espace pour y construire un vaste potager… et même une serre ! Avec leurs deux enfants, ils travaillent le sol dans l’espoir de faire des provisions de légumes pour la prochaine année.

Avoir un potager, ça nous a donné le goût de promouvoir l’alimentation saine à nos enfants, de leur montrer d’où ça vient et de revenir aux bases.

Caroline Bédard

  • Pour Caroline et Jonathan, le parcours vers une plus grande autonomie alimentaire, c’est quelque chose qui doit se faire en famille.

    Pour Caroline et Jonathan, le parcours vers une plus grande autonomie alimentaire, c’est quelque chose qui doit se faire en famille.

  • La tomate demeure l’un des fruits les plus faciles à apprivoiser par les apprentis maraîchers.

    La tomate demeure l’un des fruits les plus faciles à apprivoiser par les apprentis maraîchers.

  • Caroline et son fils préparent le sol à l’aide d’une fourche écologique pour qu’il soit prêt à recevoir les plants.

    Caroline et son fils préparent le sol à l’aide d’une fourche écologique pour qu’il soit prêt à recevoir les plants.

1/3
  •  
  •  
  •  

RENDEZ-VOUS TÉLÉ
Jeudi 20 h et en ligne tout de suite après.

Voyez le premier épisode de C’est plus qu’un jardin

* * *

Avec l’aide de Dany Bouchard, la famille Lucas-Bédard a aménagé sur son terrain une serre pour prolonger de plusieurs semaines la saison faste de son potager.

5 GESTES POUR TENDRE VERS L’AUTOSUFFISANCE

Aux yeux du maraîcher Dany Bouchard, l’un des deux experts dans l’émission, on fait son chemin vers l’autonomie alimentaire pas à pas, sans pression et en s’inspirant de l’environnement qui nous entoure. « Il ne faut pas penser que l’autosuffisance, c’est toute ou pantoute ! lance-t-il. J’aime dire qu’on tend vers l’autonomie alimentaire. C’est un processus et il faut en chérir chaque étape. » Il nous propose cinq idées pour faire un premier pas vers l’autonomie, toujours dans le respect du type d’environnement dans lequel on vit.

1. Verdir son balcon

« Presque tous les légumes peuvent pousser en pot sur un balcon », assure l’expert. C’est plutôt l’ensoleillement qu’il faut surveiller. Le fait de choisir des plants adaptés à la quantité de rayons de soleil qui inondent notre balcon nous évitera les essais infructueux.

2. Remplacer les fruits exotiques

Si notre congélo déborde d’ananas et de mangues pour nos smoothies, pourquoi ne pas plutôt aller cueillir fraises et petits fruits du Québec quand la saison bat son plein et faire des réserves ? Pour Dany Bouchard, « s’approvisionner localement, c’est aussi une forme d’autosuffisance alimentaire ».

3. Faire ses herbes salées

Faciles à cultiver, les fines herbes peuvent pousser un peu partout. « En transformant les surplus en herbes salées, on peut profiter de la fraîcheur de l’été à longueur d’année », affirme le maraîcher.

4. Sortir des sentiers battus

L’expert maraîcher lance un défi aux jardiniers plus aguerris : « Essayez de faire pousser des oignons. Ou des patates douces, des pleurotes ou des céleris. »

5. Chercher les trésors autour de soi

En milieu forestier, c’est à d’autres merveilles qu’on a accès : têtes de violon, végétaux et vivaces, champignons comestibles… « Il ne faut pas lutter contre notre milieu de vie, mais en être heureux, indique Dany Bouchard. C’est peut-être ça le plus grand secret. »