La Dre Caroline Doyon s’explique mal pourquoi la maladie hémorroïdaire est un sujet aussi tabou encore aujourd’hui. Les crises hémorroïdaires sont bien plus répandues qu’on le pense ! En vérité, une vaste majorité de Canadiens en souffriront au moins une fois dans leur vie; c’est pourquoi il est temps d’en parler ouvertement. Pour briser le tabou, la chirurgienne générale répond aux cinq questions que l’on n’ose pas toujours poser sur les hémorroïdes.

Publié le 13 avr. 2021

XTRA Qu’est-ce qu’un XTRA?

XTRA est une section qui regroupe des contenus promotionnels produits par ou pour des annonceurs.

1. Sont-ce seulement les femmes qui souffrent de cette maladie ?

La médecin est catégorique : les crises hémorroïdaires se présentent aussi bien chez les femmes que chez les hommes. « Environ 80 % de la population vivra une crise hémorroïdaire dans sa vie », précise la Dre Caroline Doyon. « Pour la majorité des personnes atteintes, la maladie est récurrente, ajoute-t-elle. Le hic, c’est que si elle n’est pas traitée, les récidives seront généralement de plus en plus fréquentes et plus sévères. »

2. Qu’est-ce qui explique les crises hémorroïdaires, exactement ?

Les hémorroïdes sont une composante tout à fait normale du corps. Ce sont de petites poches internes situées avant la sortie du rectum, qui retournent le sang au cœur et aident au contrôle de la défécation. Lorsque les nombreux vaisseaux sanguins autour de l’anus et dans la partie inférieure du rectum gonflent sous l’effet d’une pression abdominale, cela engendre de l’inflammation et des hémorroïdes, ce qui peut occasionner de l’inconfort. « La maladie hémorroïdaire peut entraîner des symptômes réellement incommodants pour les personnes qui en souffrent, comme la douleur, des saignements et de l’enflure, des démangeaisons, des pertes anales, etc. », énumère la chirurgienne.

3. Y a-t-il d’autres facteurs qui peuvent provoquer ou aggraver la maladie hémorroïdaire ?

« Tout ce qui entraîne une pression abdominale peut être à l’origine des crises : la constipation, la diarrhée chronique, la toux chronique, l’obésité ou la grossesse », explique la Dre Doyon. Il faut savoir que la consommation d’alcool, la sédentarité, une alimentation pauvre en fibres et le manque d’hydratation s’ajoutent aussi à la liste des facteurs de risque à surveiller.

C’est pourquoi la chirurgienne vante les bienfaits de l'adoption, à titre préventif, de saines habitudes de vie : privilégier une alimentation riche en fibres, boire beaucoup d’eau et faire de l’activité physique régulièrement.

4. Les hémorroïdes peuvent-elles se présenter à tout âge ?

Oui, même s’il est rare que les enfants et les adolescents en soient incommodés. Inutile, donc, d’interdire à un jeune de s’asseoir sur une surface froide : il s'agit là un mythe tenace, rien de plus ! « C’est généralement à partir de l’âge de 30 ans que les patients présenteront les premiers symptômes de la maladie hémorroïdaire. On remarque que ça progresse avec l’âge, surtout si la situation n’est pas prise en considération », ajoute la Dre Caroline Doyon. Il est estimé que 50 % des personnes âgées de plus de 50 ans en souffrent[1].

5 . Existe-t-il un traitement efficace pour soulager les hémorroïdes ?

« Les études cliniques montrent que la prise d’un traitement sous la forme de comprimés oraux comme Venixxa entraîne une réduction significative des principaux symptômes associés aux hémorroïdes, comme les démangeaisons, la douleur, l’enflure et les saignements. » , indique la Dre Doyon. Offert en pharmacie et sans prescription, Venixxa permet de réduire la durée, l’intensité et la récurrence des crises hémorroïdaires, ce qui en fait le traitement oral le plus recommandé par les médecins[2].

« La ligature élastique reste le traitement principal. L’hémorroïdectomie, la procédure chirurgicale, peut parfois s’avérer le seul traitement efficace lorsque la maladie est trop sévère », met en garde la médecin. Une modification des habitudes de vie et la ligature des hémorroïdes font aussi partie du traitement de la maladie.

En savoir plus sur les bienfaits du traitement oral Venixxa

___________________________

[1] https://cdhf.ca/digestive-disorders/hemorroids/what-are-hemorroids/

[2] À la suite du sondage ProVoice, mené auprès de 812 médecins au Canada entre octobre 2019 et septembre 2020 pour enregistrer les recommandations de produits en vente libre dans la catégorie « Signes et symptômes de la maladie veineuse chronique légère à modérée », IQVIA a validé les déclarations suivantes à un niveau de confiance de 99 % : « Venixxa est la marque en vente libre la plus recommandée par les médecins dans la catégorie "Signes et symptômes de la maladie veineuse chronique légère à modérée" au Canada. »